415 millions d’euros, c’est la somme qui sera débloquée, comme l’a annoncé ce lundi 3 décembre Agnès Buzyn, pour les établissements de santé. Cette somme, mise en réserve cette année dans le budget de l’Assurance Maladie, sera reversée en intégralité au mois de décembre.

Depuis 2013, une partie des fonds servant au financement des hôpitaux est mise en réserve en début d’exercice. Considérant l’Ondam (objectif national de dépenses d'assurance maladie) respecté pour l’exercice 2018, la ministre a annoncé que l’intégralité des crédits mis en réserve serait dégelés.

La ministre de la santé a insisté sur le fait que « C’est la première fois que nous rendons tout (…) en une fois ». « Nous pensons que [...] chacun a fait les efforts » nécessaires, a t-elle expliqué. « Nous sommes très attentifs à la situation des hôpitaux et nous nous mettons en ordre de marche pour enclencher » leur transformation dans le cadre du plan santé, « en ne leur imposant pas d'économies supplémentaires », a t-elle ajouté, pourtant consciente que ce geste du gouvernement « ne répare pas tous les dysfonctionnements hospitaliers ».

Les quatre fédérations hospitalières du public, du privé et du privé à but non lucratif se sont félicitées de cette annonce, après s’être réunies début novembre pour demander le dégel total de ces 415 millions d’euros de réserve.

 

Pour aller plus loin