Les enfants sont stressants. Plus vous en avez, plus la quantité de stress à gérer est importante. Mais le niveau de stress n’est pas la seule chose que les enfants augmentent. Nos recherches récentes suggèrent en effet que le fait d’avoir des enfants pourrait également être lié à une augmentation du risque de contracter une maladie cardio-vasculaire.

File 20181202 194947 13pw7tr.jpg?ixlib=rb 1.1

Avoir des enfants n'est pas sans conséquence sur la santé. Dakota Corbin/Unsplash

Clare Oliver-Williams, University of Cambridge

 

Ces résultats reposent sur des données issues de l’étude Atherosclerosis Risk in Communities (ARIC), au cours de laquelle plus de 8 000 femmes originaires de toutes les régions des États-Unis ont été suivies pendant 30 ans. Les chercheurs ont constaté que plus une femme a d’enfants, plus elle est susceptible de développer, plus tard dans sa vie, des problèmes cardio-vasculaires, tels que maladies cardiaques, accidents vasculaires cérébraux (AVC) ou insuffisance cardiaque. Les femmes qui avaient eu cinq enfants ou plus étaient ainsi 26 % plus susceptibles d’avoir une crise cardiaque, un AVC ou une insuffisance cardiaque que les femmes ayant eu seulement un ou deux enfants.

Il existe plusieurs raisons pouvant expliquer pourquoi le fait d’avoir des enfants pourrait être lié à un risque accru de contracter des maladies cardio-vasculaires. Pendant la grossesse, le corps de la femme subit d’importants et surprenants ajustements. Son ventre n’est pas la seule partie qui augmente de volume. À la fin des neuf mois de gestation, le cœur d’une femme a grossi de près de 12 %, ce qui lui permet de faire face à l’augmentation de 50 % du volume de sang qui doit circuler dans son corps.

Ces changements sont les reflets des énormes exigences imposées au corps de la femme durant la grossesse. Et bien que les choses reviennent à la normale après la naissance, il peut y avoir des effets à long terme.

Mais la grossesse n’est pas la seule chose pouvant avoir un impact négatif. Quiconque a des enfants vous dira qu’il n’a pratiquement pas de « temps libre », entre la garde des enfants, la vie familiale et le travail. Et quant à la vie sociale… De quoi s’agit-il, déjà ?

Plus vraiment le temps pour ça. KieferPix/Shutterstock

Or moins une femme aura le temps de prendre soin d’elle-même, de dormir suffisamment et de se relaxer, plus elle aura tendance à chercher une solution rapide pour se détendre. Manger des biscuits pour se donner un coup de fouet sucré, boire un verre d’alcool supplémentaire pour décompresser… Ces petits excès s’accumulent, ce qui est tout à fait compréhensible, et son mode de vie devient moins sain.

Cela ne signifie pas que les pères s’en tirent à bon compte ; le stress lié aux enfants est un ennemi très égalitaire. Une étude menée sur de plus de 200 000 hommes britanniques a en effet abouti à des conclusions similaires. Les hommes ayant quatre enfants ou plus étaient davantage susceptibles d’avoir une maladie cardiaque que les hommes ayant moins d’enfants.

Tout ceci suggère-t-il qu’avoir moins d’enfants serait meilleur pour le cœur ? Eh bien, ça dépend. Dans l’étude ARIC, les femmes qui n’avaient jamais été enceintes avaient effectivement moins de risque d’avoir une maladie cardiaque, un AVC ou une insuffisance cardiaque que les femmes ayant eu de nombreux enfants. Toutefois, les femmes qui n’avaient pas eu d’enfants mais qui avaient fait une fausse couche étaient 64 % plus susceptibles de développer une maladie cardio-vasculaire que les femmes ayant eu un ou deux enfants.

À lire aussi : Quel est le « bon » âge pour avoir des enfants ?

Une fausse couche est, bien évidemment, un événement extrêmement stressant dont les conséquences peuvent se prolonger des années après la grossesse avortée. Ce stress, ainsi que certains problèmes de santé qui rendraient plus difficile une grossesse, pourraient expliquer pourquoi ces femmes ont davantage de risques d’être victimes d’une maladie cardio-vasculaire.

Et maintenant, les bonnes nouvelles

Ces résultats de recherches pourraient dissuader définitivement les gens d’avoir des enfants. Mais les enfants ne sont pas totalement mauvais pour la santé. Ils ne sont peut-être pas très bons pour le cœur ou la tête, mais avoir des enfants semble protéger contre certains cancers. Plus une femme a eu d’enfants dans sa vie, moins elle risque de développer un cancer des ovaires, ou certains types de cancer du sein, qu’elle ait allaité sa progéniture ou pas.

Alors, ne laissez pas ces travaux vous empêcher d’avoir des enfants. Les exigences liées à la grossesse puis à l’éducation des enfants sont peut-être mauvaises pour le cœur, mais il semble que la rupture du cycle hormonal qui survient durant la grossesse est bonne pour le système reproducteur. De plus, avoir des enfants constitue une excellente excuse pour s’adonner à nouveau aux activités qui vous plaisaient à cet âge. C’est aussi l’occasion de s’escrimer à répondre à des questions particulièrement difficiles, telles que : « qu’est-ce que le temps ? »

D’ailleurs, si vous trouvez une réponse satisfaisante à celle-ci, faites-le-moi savoir, et je la transmettrai à mon fils de cinq ans.The Conversation

Clare Oliver-Williams, Junior Research Fellow, University of Cambridge

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.

The Conversation
Logo du média The Conversation

The Conversation France est un média en ligne d'information et d'analyse de l'actualité indépendant, qui publie des articles grand public écrits par les chercheurs et les universitaires ... Lire la suite

The Conversation France est un média en ligne d'information et d'analyse de l'actualité indépendant, qui publie des articles grand public écrits par les chercheurs et les universitaires ... Lire la suite

Pour aller plus loin