La méta-perspective

Il s’agit là de reconnaître que tout a un côté positif et un côté négatif. Par exemple, cela nous permet de percevoir à la fois les bénéfices et les inconvénients des forces et compétences. La méta-perspective est une approche mature du développement personnel, qui a pour résultat l’équilibre, l’acceptation, la tolérance et le développement de toute la personne.

Les relations sociales : Aider ses collaborateurs

Des études montrent qu’un haut niveau de réseau de soutien social prédit la longévité de l’entreprise. Pour Phil Stone et Tal Ben Shahar, il s’agit également d’un des meilleurs indicateurs de bonheur dans les périodes de stress élevé. Les recherches de Shawn Achor  révèlent l’importance de la fréquence de ce facteur avec une corrélation de 0.7 ce qui correspond à un chiffre plus élevé que la corrélation entre tabagisme et cancer. Il ressort en outre que les employés qui fournissent une quantité de support social plus élevés sont 10 fois plus engagés dans leur travail et 40% plus prêts d’obtenir une promotion dans l’année. A titre d’exemple, l’Oschsner Health System met en place l'exercice du 10/5 pour augmenter le soutien social entre employés et patients (11000 employés, managers, docteurs) : à 10 pas de l’employé, on opère un contact visuel et un sourire ; à 5 pas,  un « bonjour ». Le respect de ces règles simples a révélé une augmentation de 5% dans la satisfaction des patients et des employés.

Travailler sur ses forces : les identifier et les développer

La théorie des forces est un concept central de psychologie positive comptant parmi les voies les plus directes de l’épanouissement personnel comme de la performance. La démarche élaborée par Seligman et Peterson en 2004 repose sur un principe selon lequel chaque individu possède naturellement une série de forces qui, lorsqu’elles sont identifiées, peuvent être exploitées et développées pour favoriser son épanouissement et son fonctionnement optimal. Une force est « une capacité préexistante qui est authentique et énergisante pour l'individu, et facilite à la fois le développement, la performance et le fonctionnement optimal ». La recherche scientifique a en effet démontré́ que simplement en suivant nos forces, nous pouvons gagner en sagacité́ et en perspective dans nos vies, générer de l’optimisme, de la confiance et même augmenter notre sentiment de vitalité́. De surcroît, les forces semblent avoir un mécanisme préventif dans la mesure où elles servent de bouclier contre certains types de dysfonctionnements physiques tels que les allergies, le diabète, les douleurs chroniques et même certains dysfonctionnements cérébraux. De plus, les forces peuvent aider à construire la résilience psychologique, et l’utilisation des forces principales dans le travail, l’amour, le jeu et la parentalité́ génèrent des émotions positives. Alex Linley affirme qu’identifier et développer ses forces est la plus petite chose que l’on puisse faire pour accroitre son potentiel.

Ilona Boniwell

Professionnelle renommée en Psychologie Positive, à la direction de la société de conseil Positran qui œuvre à la transformation positive par la psychologie.

Professionnelle renommée en Psychologie Positive, à la direction de la société de conseil Positran qui œuvre à la transformation positive par la psychologie.

Saphia Larabi

Chargée de transformation, formation et communication, au sein de Positran.

Chargée de transformation, formation et communication, au sein de Positran.

Pour aller plus loin