Bubulle est contagieux ...

Les poissons d'aquarium, notamment les espèces tropicales, peuvent être infectés par une bactérie appelée Mycobacterium Marinum. Or cette infection est transmissible à l'homme.

La France compte plusieurs dizaines de cas d'infection par Mycobacterium Marinum chaque année. Et pour cause, la bactérie est susceptible d'infecter toutes les espèces de poissons d'aquarium et touche également les poissons d'élevage, ainsi que dans certains cas les tortues, les crocodiles et les grenouilles.

De fait, elle concerne donc tous les professionnels travaillant au contact des poissons, tortues, crocodiles et grenouilles, mais également tous les particuliers ayant un aquarium dans leur salon …  Employés d'animaleries ou de parcs zoologiques, pêcheurs et pisciculteurs, ouvriers de transformation de poissons … etc. tous doivent donc être correctement informés afin de limiter les contaminations et donc empêcher la dissémination de la maladie.

Quels symptômes ?

Il existe deux formes de la maladie chez Bubulle :

  • longue durée : la maladie est invisible pendant plusieurs années mais quelques symptômes sont caractéristiques (chute des écailles, ulcérations, décoloration, gonflement de l’abdomen, proptose …). Il est donc difficile de détecter que Bubulle est contagieux ...

  • la forme aiguë est quand à elle caractérisée par une mort foudroyante

La contagion se fera alors par contact avec le poisson infecté ou encore le matériel l'eau contaminés.

Chez l'homme, la maladie se présentera sous trois formes :

  • Des granulomes vont apparaître particulièrement sur les mains et les avant-bras puis se transformer en ulcérations
  • Si la personne contaminée n'est pas prise en charge et traitée, cela risque d'évoluer vers une grave infection des tendons de la main.
  • L'infection généralisée est la forme grave de la maladie. Elle est relativement rare, sauf si la personne contaminée est immunodéprimée.

Prévenir la maladie

Quelques règles simples sont à respecter :

  • Tout nouveau poisson doit être mis en quarantaine avant d'être introduit dans un aquarium contenant d'autres poissons, tout en évitant une surpopulation. De plus, les poissons morts doivent être rapidement isolés dans un conteneur de froid et l'eau maintenue saine (nettoyage et désinfection avec des produits autorisés).
  • Chez l'homme, une bonne hygiène (savon, lavage des mains, produits de séchage à usage unique …), de l'eau potable, le port de gants de protection (à usage unique en aquarium) et de bottes pour les poissons de consommation,et une trousse de secours appropriée permettent de limiter la contagion. De plus, pour les personnes travaillant dans un milieu au contact des poissons, le vestiaire des affaires de travail devra être différent de celui contenant les affaires personnelles afin d'éviter une contamination plus large.
  • Si un/des poissons contaminés ont été identifiés, les règles d'hygiène devront être plus strictes : accès limité aux animaux, destruction des lots même si tous ne sont pas malades, désinfection de tout le matériel (aquarium, contenus, outils …). Le sable contaminé sera également jeter

Si vous suspectez une contamination, consulter immédiatement votre médecin et précisez-lui la présence de poissons, grenouilles, tortues ou crocodiles dans votre quotidien.

A noter :

Dans le cas où il s'agirait d'une infection en milieu professionnelle, la maladie est classée dans les maladies professionnelles indemnisables (tableau n°16 du régime agricole, n° 40 du régime général).

Pour aller plus loin