Groupe de personnes âgées, dont l'une est en fauteuil roulant, se promenant en plein air

Le chiffre du mois

24,5

24,5 % : c’est la proportion des personnes âgées de « 60 ans et + » en France en 2015. Et cette part est en continuelle augmentation.

Selon une étude de l'INSEE parue début mars 2017, les plus de 60 ans représentent près d'un quart de la population française. Une proportion qui va encore augmenter d'ici à 2050 selon l'étude prévisionnelle, également menée par l'INSEE, jusqu'à atteindre ⅓ de la population.

Ce vieillissement s'explique par le vieillissement de la génération « baby boom » (personnes nées entre 1946 et 1975). D'où, d'après l'étude prévisionnelle, une forte augmentation du vieillissement de la population entre 2006 et 2035, suivi d'un ralentissement qui devrait s'installer progressivement. En effet, les générations suivantes se sont caractérisées par un nombre de naissances plus modéré.

Ajouté à cela, les progrès de la médecine, ce qui se traduit par une meilleure prise en charge des personnes âgées, amplifient l'effet du vieillissement de la population. De même, l'espérance de vie s'améliore et la natalité est relativement basse, rendant le vieillissement de la population inéluctable.

Or, la prise en charge de la dépendance coûte très cher aux pouvoirs publics (sécurité sociale, État, collectivités locales) et aux ménages (2014 : 34,2 milliards d'euros = 1,6 % du PIB). 1,4 millions de personnes en 2014 bénéficiaient des aides sociales des département (allocation personnalisée d'autonomie : APA ; aide sociale à l'hébergement : ASH ; etc. ...). De même, les soins infirmiers à domicile (SSIAD) représentaient une dépense de 1,6 milliard d'euros en 2015.

Pour aller plus loin