Le chiffre du mois

40

Publié le 04/08/2017
40 % c'est la différence de chances de survie entre le port d'un bon casque et celui d'un casque de mauvaise qualité.

En matière de sécurité routière, il existe de nombreuses règles mais elles ne sont pas sans raison. En effet, 1,3 millions de personnes sont tuées chaque année sur les routes de notre planète. Cela semble peut être peu rapporté à la totalité de la population mondiale, mais il faut ajouter les 20 à 50 millions de personnes ayant souffert de traumatismes non mortels (membres cassés ou amputés, traumatismes crâniens, paralysies diverses, coma …) mais pouvant impacter le reste de leur vie. Or, les accidents de la route sont la première cause de décès chez les jeunes de 15-29 ans.

Dans le cas des deux roues (motos, scooters …), le choix du casque est d'importance vitale en cas d'accident. En effet, un casque de bonne qualité réduit de 40 % le risque d'accident mortel et de 70 % le risque de traumatisme grave. Pourtant seul 17% de la population mondiale est protégée par une législation adaptée. Cela représente à peine ¼ des pays actuels.

Porter un casque de qualité n'est pas le seul élément indispensable pour bien se protéger en deux-roues. Celui-ci doit également être de la bonne taille et attaché. En effet, 20 % des motocyclistes perdent leur casque en cas d'accident faute d'une taille adaptée ou d'une attache correcte. Un casque trop grand ou mal attaché est inutile cas il sera éjecté dans l'accident. Il faut également une tenue adéquate : autrement dit adieu short, t-shirt et tongs !

  • Un blouson « certifié Équipement de protection individuelle (EPI), renforcé aux coudes et aux épaules et idéalement muni d'une protection dorsale » serré au poignets et disposant de bandes réfléchissantes

  • Un pantalon certifié EN 13595 prévu pour absorber les chocs et réguler la température du corps. Il doit être souple mais bien ajusté à sa morphologie pour offrir une liberté de mouvements. Certains modèles se porte aisément sur un pantalon de ville.

  • Des gants certifiés CE Équipement de protection individuelle (EPI). Une bonne paire de gants couvre vos mains et vos poignets et est bien ajustée pour ne pas glisser. Elle doit aussi avoir des bandes réfléchissantes et des renforcements au niveau des articulations pour être bien visible et mieux protéger. L'idéal est d'en avoir deux paires : une pour la belle saison et une pour les intempéries. A noter que depuis le 20 novembre 2016, le non-port de gants sur les routes de France pour les conducteurs et passagers de deux-roues  est sanctionné d'une amende de catégorie 3 soit 68€ et du retrait d'un point du permis.

  • Le top étant l'airbag moto

POUR ALLER PLUS LOIN :

Au delà du casque et de la tenue indispensables en cas de chute, quelques conseils simples peuvent vous permettre d'éviter l'accident :

  • 1 motard sur 5 chute en situation de freinage. Des stages de mises en situation peuvent être un bon moyen de mieux réagir.

  • Par temps de pluie, l'eau s'insinue entre les disques et les plaquettes de frein ce qui rend le freinage moins puissant. Il faut donc anticiper et prévoir temps et distance de freinage supplémentaires.

  • Le bruit du deux-roues et le casque atténuent les sons. Il faut donc être très vigilant et regarder loin devant pour anticiper les risques et donc freiner plus tôt et de fait moins brusquement.

  • Un code entre passager et conducteur est utile pour communiquer en limitant les risques.

  • Des pauses plus fréquentes car les deux-roues sont plus fatiguant à conduire que les voitures.

Pour aller plus loin