Smiling family portrait on ski slope

Comment éviter les risques de blessures au ski

Dévaler les pistes de neige est une pratique agréable mais pas sans risque. Voici quelques conseils pour éviter les blessures de ski et mieux profiter des sports d’hiver.

Vous avez attendu ce moment toute l’année et vous préparez à en profiter au maximum ! Pourtant, si vous ne souhaitez pas finir le pied dans le plâtre, il est préférable de respecter certaines bonnes pratiques.

En général, la blessure “classique” des skieurs est l’entorse du genou, qui représente un tiers des accidents chez les skieurs. Selon le Dr Jean-Baptiste Delay, qui préside l’association Médecins de Montagne, « le ski est à l'origine de 12.000 à 14.000 ruptures des ligaments croisés chaque année. Cela impose de passer 6 mois sans faire de sport. Souvent, une opération est nécessaire. Le patient peut aussi souffrir à long terme d'arthrose précoce ». Enfin, s’ils ne représentent que 3% des blessures, les traumatismes crâniens peuvent avoir des conséquences dramatiques.

Il faut donc veiller à être en bonne condition physique mais aussi à disposer des équipements adéquats pour la pratique des sports d’hiver.

Prévoyez un bon équipement

La plupart des parents équipent leurs enfants et adolescents d’un casque mais sont malheureusement plutôt à la traîne quand il s’agit d’en porter un eux-mêmes. S’il ne réduit pas les risques de traumatisme crânien, le casque en diminue la gravité. Pensez donc à en prendre un sur les pistes, ainsi que des protège-poignets si vous êtes plutôt adepte du snowboard.

Le matériel doit aussi être de bonne qualité, qu’il s’agisse des skis, des planches ou des chaussures. Il faut qu’il soit adapté à votre poids, votre taille et votre niveau technique. Pensez enfin à bien vérifier la qualité et l’état des fixations.

Gérez votre fatigue et soyez prêt physiquement

La fatigue est source de nombreuses blessures et c’est encore plus vrai pour les sports d’hiver. Si vous voulez profiter pleinement de la neige, essayez d’arriver en forme. Le mieux est de se reposer quelques jours avant d’aller au ski. Si toutefois le premier jour de vos vacances coïncide avec l’ouverture des pistes, ne donnez pas tout ce que vous avez le premier jour et allez-y progressivement. Si vous sentez la fatigue arriver, écoutez votre corps plutôt que vos envies de vitesse et faites une pause.

Enfin, si vous voulez vraiment arriver en grande forme, vous pouvez opter pour une petite remise en forme physique un mois avant de chausser les skis, à raison de quelques exercices par semaine. Vous serez plus endurant et le risque de fatigue musculaire sera réduit.

Évitez les boissons alcoolisées et les repas trop lourds

Rien de tel qu’une petite raclette et quelques bons verres de vin blanc (ou de bière) pour récupérer après une intense journée de ski. Pourtant, si cela a tout d’une idée alléchante pour les papilles, il n’en est rien. Pour les repas, il est déconseillé de manger trop lourd et trop gras, surtout le midi, au risque de vous sentir lourd et endormi sur les pistes. Pour l’alcool, un ou deux verres ne vous feront bien entendu pas de mal, mais évitez quand même les grosses soirées si vous souhaitez être en forme le lendemain. Pour le midi, l’alcool est déconseillé car cela provoque de la déconcentration, de la fatigue et votre organisme se déshydrate plus rapidement.

Si toutefois vous avez un peu trop forcé sur les bons plats et les boissons alcoolisées, la montagne vous offre bien d’autres façons de profiter de vos vacances sans chausser les skis. Ainsi, une bonne journée au sauna, au hammam ou une promenade dans la neige seront mieux adaptés à un lendemain de soirée un peu trop arrosée. Cela vous permettra d’éviter de vous blesser et de reprendre des forces pour dévaler les pentes le reste des vacances.

Ne vous surestimez pas …

Si vous allez au ski pour la première fois, ne grillez pas les étapes. Prenez le temps de progresser et de bien effectuer les mouvements en commençant par les pistes vertes afin d’apprendre à bien positionner vos jambes, à freiner et à maîtriser l’art subtil de prendre un remonte-pente. N’hésitez d’ailleurs pas à suivre quelques cours avec un moniteur de ski histoire d’aborder le reste du séjour avec des bases solides. Mais ce n’est pas une raison pour passer de la piste verte à la piste noire du jour au lendemain !

… mais ne vous sous-estimez pas

Ça ne fait jamais plaisir de tomber en plein milieu d’une piste… mais ce n’est pas une raison pour passer tout le reste des vacances à repartir de zéro et descendre des pistes vertes le plus lentement possible. Si vous faites une chute, remettez-vous en selle et recommencez la descente pour éviter toute appréhension les jours suivants. Le fait de skier en étant stressé ou angoissé augmente le risque de blessure.

Si vous débutez, sachez que les erreurs font partie de l’apprentissage. En une semaine, vous constaterez déjà des progrès qui ne se perdront pas d’ici l’année suivante.

Clément Kolodziejczak

Rédacteur Web Seo et Blogueur

Rédacteur Web Seo et Blogueur

Pour aller plus loin