Le chiffre du mois

1520

Le commerce illégal d'animaux supposés aphrodisiaques est plus étendu que l'on ne pourrait le penser. Après la corne de rhinocéros, c'est le jus de crapaud péruvien qui se trouve sur le devant de la scène.

De tout temps, les civilisations ont inventés des recettes miracles, à base de plantes ou d'animaux, contre l'impuissance. A notre époque la célèbre petite pilule bleu (Viagra) s'obtient très facilement mais les recettes miracles à base d'animaux n'ont pas disparues pour autant dans certaines cultures, et cela met en danger d'extinction de nombreuses espèce. En outre, certaines espèces sont désormais considérées éteintes suite à leur commerce illégal.

Très réputé au Pérou, le « jus » de crapaud est ajouté dans des boissons soit-disant aphrodisiaques. Cette boisson a même un nom : le « viagra des Incas ». Ce commerce est bien évidemment illégal et, récemment, 1520 crapauds ont été découverts dans des sacs plastiques par les autorités péruviennes. Destinés à être vendus sur la marché de Lima, les batraciens bien qu'encore vivants étaient complètement déshydratés. Une vente qui aurait rapportée plus de 3000 dollars (2500 €) aux braconniers.

Le batracien se voit prêter d'autres vertus médicinales comme le soin de la toux et des infections bronchiques, le traitement de l'asthme. Il réduirait même le stress … Des vertus bien évidemment non prouvées.

Cependant, beaucoup de personnes croient à ces effets, quasi « magiques » pour certaines préparations, ce qui profitent aux trafiquants au détriment de nombreuses espèces dont certaines menacées d'extinction. En effet, ce commerce représenterait près de 5,9 milliards d'euros à travers la planète, la majorité du trafic se situant autour de la Chine.

Parmi les espèces prisées, autre que le crapaud péruvien, nous retrouvons :

  • le rhinocéros dont la poudre de corne se vend à prix d'or (au sens littéral : entre 25 et 42 k€ le kilo). Pourtant, la kératine qui la compose - matière qui compose également nos ongles et nos cheveux - n'a aucune vertus aphrodisiaque ! En effet, si un quelconque effet, aphrodisiaque ou autre, avait été découvert concernant la kératine, l'industrie pharmaceutique aurait s'en nul doute développé sa propre version commercialisable ... Malgré les preuves scientifiques établissant l'absence d'effet aphrodisiaque, 90 % des rhinocéros ont disparus ces 50 dernières années, deux espèces (le rhinocéros noir et le rhinocéros de Java)  sont déclarées éteintes.

  • la peau et les os de tigre sont également très côtés, de même que son pénis. Avec seulement 3200 individus restants, l'espèce est menacée d'extinction.

  • l'holothurie, plus communément appelée concombre de mer ou bêches-de-mer. Comprenant de nombreuses espèces différentes, cet animal se voit menacé d'extinction pour 16 d'entre elles

  • l'hippocampe, vendu 1000 € le kilo environ, représente un commerce illégal de plusieurs dizaines de millions d'individus chaque année, notamment sur le marché asiatique, bien que la pêche à l'hippocampe soit interdite dans les eaux chinoises. Or, la monogamie chez certaines espèces d'hippocampe fait qu'elles sont menacées d'extinction. En effet, le membre restant du couple n'a plus d'instinct de reproduction à la disparition de son unique partenaire.

Pour aller plus loin