Mi-novembre 2018, les députés ont voté la création d’une amende forfaitaire de 200 euros pour la consommation de cannabis sur le territoire français. Cet article a été adopté en première lecture suite à la réforme de la justice sur le sujet.

Le cannabis en France, quelques chiffres

La marijuana est la première matière illicite consommée sur le territoire et le nombre de ses adeptes ne cesse d’augmenter depuis trente ans. En outre, suite à une étude conjointement menée par l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT) et Santé Publique France sur plus de 20 000 Français, il est apparu que l’année 2017 a enregistré le plus haut taux de consommation de cannabis depuis 25 ans.

5 millions de Français ont avoué en consommer, dont 700 000 régulièrement.

Aujourd’hui, un adulte sur 10 consomme du cannabis quelques fois dans l’année. En revanche, le nombre de personnes fumant de la marijuana mensuellement a augmenté. 2,2 % du panel interrogé a avoué consommer du cannabis quotidiennement.

Qui consomme du cannabis en France ?

Les chiffres confirment que les hommes fument plus que les femmes. En effet, 5 hommes sur 10 ont essayé le cannabis au moins une fois dans leur vie, contre 4 femmes sur 10. Par ailleurs, les fumeurs réguliers sont essentiellement masculins.

Si les jeunes générations fument dans un but expérimental, il semblerait que 18 % des adultes âgés de 26 à 34 ans soient devenus addicts suite à cette phase de découverte. Les consommateurs réguliers restent toutefois moins nombreux avec l'âge, cependant une hausse de consommation a été enregistrée chez les trentenaires en activité . L’enquête révèle que 9 % des 35-44 ans et 6 % des 45-54 ans continuent de consommer du cannabis de façon régulière, pour le plaisir, ou pour une « question de santé ».

Selon le gouvernement, l’amende forfaitaire devrait infléchir la tendance

Depuis 1970, la consommation de cannabis ou d’autres drogues était passible d’une peine d’un an de prison et d’une amende s’élevant à 3 750 euros. Mais étant très peu sanctionnés, les consommateurs se sentaient peu intimidés.

Le présent article a été adopté par 28 députés contre 14 en première lecture. L’Assemblée Nationale espère ainsi que la mise en place de cette amende forfaitaire aura au moins pour effet de dissuader les fumeurs expérimentaux et occasionnels.

La mise en place d’une telle sanction n’exclut en aucun cas la poursuite devant un tribunal. Nicole Belloubet, Ministre de la Justice a avancé que l’amende forfaitaire, déjà expérimentée sur d’autres terrains (manquement au Code de la Route par exemple), porte ses fruits.

Initialement, l’amende devait s’élever à 300 euros. Mais afin d’éviter l’insolvabilité des consommateurs de cannabis pris sur le fait, les députés ont proposé d’abaisser ladite somme à 200 euros.

Nathaly Baldo

Pour aller plus loin