Petite fille en train de dormir

Coucher ses enfants avant 20h pour lutter contre l'obésité

Validé par le
comité médical

Mettre ses enfants au lit tous les soirs avant 20h favoriserait un développement sain et leur permettrait de mieux lutter contre l’obésité en arrivant à l’adolescence.

Faut-il coucher son enfant en bas âge avant 20 heures ou bien le laisser montrer des signes de fatigue évidents avant de le mettre au lit ? C’est l’objet d’une étude menée par des chercheurs américains qui a montré que coucher ses enfants tôt permettrait de diminuer le risque qu’ils deviennent obèses à l’adolescence.

Alimentation saine et sommeil

L’étude a été publiée dans la revue Pediatrics, spécialisée dans les besoins de l’enfant. L’article incite fortement les parents à coucher leur progéniture avant 20h et à leur proposer une alimentation saine, équilibrée et variée. Il est aussi recommandé de les laisser courir et jouer dehors afin d’avoir une activité physique.

L’étude a été menée sur un échantillon de 977 enfants américains nés en 1991 et dont l’âge était compris entre 4 et 5 ans. Les observations ont été effectuées en fonction des tranches horaires de coucher des enfants et les chercheurs ont ensuite observé des années plus tard ces mêmes enfants alors âgés de 15 ans. Ils ont ainsi constaté que seuls 10% des enfants qui avaient été couchés avant 20h étaient devenus obèses.

Se coucher tard, des effets sur le risque d’obésité

Il existe des corrélations intéressantes entre l'heure de coucher, le temps de sommeil et la santé métabolique.

Des recherches ont mis en exergue un risque d’obésité nettement plus élevé à l’adolescence, en comparaison aux enfants qui trouvent le sommeil plus tôt, pour :

  • Les enfants qui dorment le moins : coucher assez tôt mais lever très tôt
  • Ceux se couchant trop tardivement : coucher tard lever tôt
  • Ceux qui dorment assez mais vont au lit plus tard : coucher tard, lever tard

Si l’on ne sait pas encore exactement pourquoi l’heure de coucher et le risque d’obésité sont liés, il est supposé que des modifications hormonales relatives à la leptine et la ghréline, qui ont pour fonction de réguler la faim et la sensation d’être rassasié, jouent un rôle important.

Enfin, un dernier point a été observé par les chercheurs suite à des enregistrements vidéo : les enfants dont les parents ont moins de temps à leur consacrer pourrait présenter un risque plus élevé d’obésité à l’adolescence.

Il est donc important pour les parents de bien respecter le rythme biologique des enfants et de ne pas les coucher après 20h.

Clément Kolodziejczak

Rédacteur Web Seo et Blogueur

Rédacteur Web Seo et Blogueur

Pour aller plus loin