Des paraplégiques retrouvent le mouvement grâce à la réalité virtuelle

Validé par le
comité médical

Des chercheurs ont mis au point un programme de rééducation qui fait appel à la réalité virtuelle. Des patients paraplégiques ont retrouvé des sensations et un contrôle partiel de leurs membres.

La paraplégie est une paralysie totale ou partielle des deux membres inférieurs due à des lésions au niveau des muscles ou du système nerveux qui leur permet de fonctionner. Elle est causée par une atteinte de la moelle épinière.

Les causes traumatiques (accident de la route, sport, chute, agression) sont responsables d’une majorité de cas. Cependant un quart des paraplégies sont causées par des atteintes non traumatiques de la moelle épinière comme une malformation, une infection, une tumeur…

Une étude a été menée par le docteur Miguel Nicolelis, spécialiste des neurosciences de l'université américaine Duke (Caroline du Nord) et a été publiée dans la revue américaine « Scientific Reports ».

Huit patients paraplégiques ont contribué à ce programme. Leur rééducation a été réalisée grâce à une immersion dans la réalité virtuelle. Elle était accompagnée de signaux visuels et tactiles qui permettaient de donner la sensation de toucher le sol, et également de tapis roulants adaptés avec des structures de soutien du corps et des exosquelettes (équipement articulé et motorisé qui se fixe au niveau des jambes et du bassin).

Equipé d’un casque avec des électrodes qui permet d’analyser l’activité cérébrale, les patients ont dû s’imaginer marcher à l’aide d’un avatar virtuel. Cet exercice a servi à faire réapparaître dans leurs cerveaux, la représentation de leurs membres inférieurs. En effet, l’ordinateur auquel leur casque était relié servait de relais entre la moelle épinière touchée et leurs jambes.  

Après plus de 20 mois de stimulations, la majorité des patients ont amélioré le contrôle de leur vessie et de leur intestin (ce qui permet d’abaisser le risque d’infections pouvant être mortelles).

7 des patients ayant participé à l’étude ont pu réaliser des mouvements volontaires et sont ainsi passés d’une paraplégie totale à partielle. En effet, ces exercices ont réactivé des nerfs de la moelle épinière qui avaient survécu au traumatisme à l’origine de la paraplégie.

Ce traitement ne permet pas une guérison totale mais il constitue une avancée très prometteuse en particulier pour les cas de patients paralysés depuis peu de temps ou avec une paraplégie moins grave.

Pour aller plus loin