La France a des taux de couverture vaccinale meilleurs que les autres pays pour les vaccins obligatoires, mais ils sont en revanche très insuffisants pour la plupart des vaccins recommandés. Cette couverture vaccinale insuffisante, à l’origine d’épidémies, a conduit à la réémergence de certaines maladies aux conséquences graves (rougeole, infections invasives à méningocoque C)*.

A partir du 1er janvier 2018, les enfants de moins de 24 mois devront se faire vacciner contre 11 maladies.

Auparavant, seuls 3 vaccins étaient obligatoires : diphtérie, tétanos et poliomyélite. Il faut désormais en compter 8 de plus qui étaient déjà fortement recommandés dans le calendrier des vaccinations : coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, infection invasive à Haemophilus Influenza de type B, infection invasive contre le méningocoque C, infection à pneumocoque et hépatite B. Cela représente 10 injections à réaliser au cours de 6 rendez-vous pour les enfants âgés de 2 mois à 2 ans, rappels compris. En pratique, plus de 70 % des enfants sont déjà vaccinés contre ces 11 maladies.

Cette nouvelle obligation concerne les enfants nés à partir du 1er janvier 2018.

Tous les vaccins obligatoires sont pris en charge à 100 % : 65 % de leur prix est remboursé par l’Assurance maladie et votre complémentaire santé intervient en complément de la Sécurité sociale à hauteur du ticket modérateur (35 %).

Pour aller plus loin