L'arthrose c'est la maladie des retraités

Détrompez-vous, l'arthrose n'est pas l'apanage des personnes âgées. Si elle est liée à l'âge et augmente avec le vieillissement, elle est aussi liée au mode de vie. Elle peut donc apparaître bien avant l'âge de la retraite. Les autres facteurs de risques de l'arthrose sont : le surpoids, le manque d'activité physique, une sollicitation excessive des articulations, des séquelles de traumatisme articulaire. L'hérédité joue également un rôle dans la survenue de cette pathologie.

L'arthrose touche principalement le rachis, les genoux, les hanches, et les doigts. Différents modes de traitements sont proposés pour soulager l'arthrose : médicaments, rééducation, chirurgie, thermalisme. Une activité physique appropriée permet d'assouplir l'articulation et de renforcer les muscles aidant ainsi à retrouver une capacité fonctionnelle satisfaisante et à réduire la douleur.

Ma fille fait sans cesse craquer ses articulations, risque-t-elle d'avoir de l'arthrose des doigts ?

Rassurez-vous, il n’existe aucune preuve scientifique établissant un lien entre cette habitude (certes agaçante pour l'entourage !) et le risque d'arthrose. Le craquement correspondrait à l'explosion, sous l'effet de la pression, de microbulles gazeuses contenues au sein de l'articulation.

L'humidité c'est mauvais pour les articulations

Il n'a pas été scientifiquement établi que l'humidité est néfaste pour les articulations. Si vos articulations sont saines, elles ne souffriront pas davantage du climat breton que du climat méditerranéen. Les variations de pression atmosphérique peuvent, elles, avoir une légère influence sur la pression au niveau de l'articulation et augmenter la gêne perçue.

Si le temps est froid et humide, le bien-être est moindre, c'est alors surtout la perception des douleurs qui est majorée. Les personnes souffrant d'arthrose évoquent une aggravation de leurs symptômes quand le temps est à la pluie. Mais les études n'ont pas prouvé d'incidence directe sur l'état de leurs articulations.

Est-il vrai qu'on grandit en dormant ?

Tout au long de la journée, les disques intervertébraux s'écrasent sous l'effet de la pression. Lors d'un repos prolongé en position allongée la substance "gélatineuse" de leur noyau central se réhydrate. Le disque reprend alors de l'expansion. Entre le coucher et le lever la différence de taille peut aller jusqu'à 2 cm. Avec le vieillissement ce phénomène s'atténue cependant car le cartilage tend à se rigidifier.

Pour préparer ses épaules avant le lancer de poids, faut-il faire de grands moulinets de bras ?

Les rotations rapides exercées par les bras permettent aux muscles mobilisant l'articulation de s'échauffer avant l'effort. Mais l'articulation elle-même n'est pas préparée par ce type d'exercice. L'impulsion nécessaire au moment du lancer de poids nécessite une préparation par "mise en charge" de l'articulation. Ainsi, faire des pompes avant le lancer de poids est un bon moyen de préparer l'articulation. La pression  exercée sur les surfaces cartilagineuses pendant l'exercice renforce temporairement la résistance du cartilage

Pour aller plus loin