Ce vendredi 1er mars, l’Unicef lance un cri d’alarme devant l’augmentation inquiétante des cas de rougeole à l’échelle mondiale.

L’Unicef, agence de protection de l’enfance de l’ONU,  lance ce vendredi 1er mars un cri d’alarme devant la recrudescence de la rougeole à l’échelle mondiale : celle-ci aurait fait un bond de 50% entre 2017 et 2018, et aurait fait 136 000 morts. Ce sont 98 pays qui ont déclaré des cas plus nombreux que l’année précédente. Quant à la France, l’augmentation du nombre de cas à atteint 530% entre 2017 et 2018. Elle compte parmi les principaux propagateurs au niveau mondial en raison de l’hésitation à l’égard du vaccin.

La rougeole est une maladie virale très contagieuse qui peut être grave et pour laquelle il n’existe pas de traitement spécifique. Les symptômes sont une forte fièvre, une toux, une rhinopharyngite et une conjonctivite importantes, suivies par une éruption cutanée. Contrairement aux idées reçues, la rougeole n’est pas bénigne et peut entraîner de graves complications.

« Nous disposons d’un vaccin sûr, efficace et peu coûteux contre une maladie très contagieuse - un vaccin qui a sauvé près d’un million de vies chaque année au cours des deux dernières décennies » a déclaré Henrietta Fore, directrice générale de l’Unicef. Pourtant aujourd’hui, la couverture vaccinale en France est insuffisante, ce qui permet au virus de circuler de manière active, et à l’épidémie de se propager. Du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2016, plus de 24 000 cas de rougeole ont été déclarés en France. Entre 2017 et 2018, l’augmentation a été de 2269 cas, d’après l’Unicef.

Le 21 février dernier, le ministre de la santé costaricain avait annoncé la réintroduction par une famille de touristes français de la rougeole sur le territoire d’Amérique centrale, qui n’avait plus connu de cas de rougeole depuis 2014. La famille n’était pas vaccinée. Celle-ci a dû être placée en quarantaine, et les autorités sanitaires ont dû mettre en place un protocole pour tenter de retrouver les personnes ayant été en contact avec les trois touristes français. En outre selon le journal La Nacion, 26 personnes travaillant à l’hôtel où la famille séjournait ont été vaccinées. D’après les autorités sanitaires, les parents avaient été informés de cas de rougeole dans l’école de leur fils avant leur départ. Le Costa Rica n’avait plus connu de cas de rougeole depuis 2014, avec un cas importé des Etats-Unis.

Pour aller plus loin