La fibromyalgie par Magali

« Nous pouvons grandir de cette expérience et orienter sa vie pour la créer à notre vraie image »

Magali c’est une personnalité forte et un parcours atypique. Alors qu’elle déclare une fibromyalgie, il y a 5 ans, elle refuse la perspective d’une maladie à long terme et va mettre en oeuvre tous les moyens pour la contrôler. Ayant appris à réguler ses symptômes, elle considère aujourd'hui la fibro " comme du passé qui [l]’a fait grandir " ! Et a désormais à cœur de partager son expérience et ses connaissances avec tous ceux qui en ont besoin !

Bonjour, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Magali Charollais, j’ai 34 ans, je vis avec 2 enfants de 5 et 9 ans et mon conjoint en Savoie.

Mon parcours professionnel a été très varié : j’ai un diplôme de travailleur social, de l’expérience en station touristique et une licence en marketing communication.

De quelle maladie souffrez vous, pouvez-vous nous raconter brièvement votre parcours avec cette maladie ?

Je vais essayer de faire court ;) Il y a 5 ans, j’avais repris les études en même temps que ma deuxième grossesse, j’ai dépassé mes limites en voulant parfaitement réussir mes études en même temps qu’une vie de maman et une grossesse. EUHHH !! j’ai abusé !! Je suis allée trop loin. Je me suis oubliée.

Résultat : à l’accouchement, on m’a fait un vaccin, j’étudiais encore et encore jusqu’à un mois après l’accouchement. J’ai réussi dans des conditions d’examens très dures avec un allaitement… A l’époque, je ne faisais pas attention à mon alimentation… et j’étais tout le temps stressée. Ma sage femme m’a dit : “mais vous ne récupérez pas !! quelques mois après !!”

Je cherche du travail et au lieu d’en trouver 1 j’en démarre 2 stressants dont 1 en indépendante, et l’employeur me trouvait stressée et pas efficace. Moi aussi d’ailleurs !! Je ne me reconnaissais plus non plus !

Quand ce CDD s’est terminé, j’ai doublé mes efforts dans mon métier d’indépendante en marketing de réseau, mais je me suis mis la pression et mon corps a buggué. C’était parti pour les douleurs, la faiblesse… et ensuite mon beau père est décédé, j’ai continué à plonger… Je cherchais les solutions : mon médecin m’envoie vers un nutritionniste, je sais pas pourquoi j’en demande un autre et elle me dit : ça ressemble à une fibromyalgie !!!

Et là surprise. Oui j’avais tous les symptômes : je montais les marches à 4 pattes, j’arrivais plus à conduire, mon cerveau était épuisé, mon corps me faisait mal partout de façon aléatoire, tous les sons m’agressaient et même la fourchette était trop lourde…

J’ai essayé beaucoup d’axes et de nombreux m’aident au quotidien en voici quelques uns :

  • Changement de l’alimentation : la première chose qu’on m’a conseillé sans connaître le nom de la maladie : enlever le gluten (validé ensuite en test du pouls en médecine chinoise) puis j’ai enlevé le lactose, suis devenue végétarienne (par conviction mais l’effet fut notable) puis j’ai enlevé le sucre et ajouté plein de nouveaux aliments. J’ai repris le goût de manger, de cuisiner, j’ai beaucoup appris, le magasin bio est devenu mon magasin ! Oui, en fait, je mange plus diversifié ! Petit détail à ce sujet : rééquilibrer les omégas 3 par les huiles végétales et animales fut très très important pour retrouver un cerveau clair et réduire l’inflammation.
  • Grâce au marketing relationnel, j’ai rencontré une deuxième société dont les produits m’ont énormément soulagés.
  • Ma première hospitalisation m’a fait valider que je ne supportais aucun produit chimique : j’ai donc tout refusé par la suite.
  • La cure thermale spécialisée en fibro m’a fait rencontrer ma spécialiste en micronutrition qui m’a fait vraiment remonter et réguler une candidose et parasitose (préssentie et que j’essayais de traiter).

Mon état d’esprit se démarquait : je ne disais pas “à l’année prochaine”, car je refusais de voir cette maladie sur du long terme, mais j’imaginais la possibilité de ne plus en avoir besoin ;)

  • J’ai découvert les soins énergétiques : méthodes eric pearl, reiki (dont je suis maitre praticienne maintenant) avec de grosses crises de guérison, et le quantum touch… Et bien d’autres domaines spirituels de libération, de réharmonisation…
  • J’ai fait une cure de réadaptation à l’effort spéciale fibro ce qui m’a changé la vie car je me suis vue à nouveau capable de faire du sport et marcher des kilomètres sans soucis alors que je partais de loin ! (marche à la canne pour 50 mètres 1 an avant par exemple, en séance j’étais toujours à la traine mais je m’accrochais).  L’énergie se remobilise grâce au sport. Personnellement, c’est ma playlist (musique) mon secret  ;) Dans cette période, nous avions aussi beaucoup d’étirements (un autre secret). Et nous étions accompagnés en sophrologie : super important vus le type de personnalité des personnes qui ont une fibromylagie ! oui oui, on se ressemble beaucoup.
  • Et j’ai rencontré 2 personnes qui m’ont fait découvrir de la micronutrition cellulaire de très haut niveau qui recréé des mitochondries, des antioxydants, qui savent “communiquer” avec les cellules, l’effet fut vraiment génial au niveau vitalité, clarté de pensées et douleurs. Efficace pour moi, mais en prévention aussi et pour soutenir de très nombreuses situations de santé dans un mieux-être très notable par expérience.

Et j’ai eu  la chance d’avoir découvert les lois de l’univers, la médecine naturelle, et le développement personnel avant de développer cette maladie. Je n’ai jamais cru que je resterai malade, je l’ai juste pris pour un chemin de croissance. Ok y’a des jours où je me suis écroulée mais en ligne de fond j’ai toujours su qu’on me croyait et que je trouverai les solutions. Et cette croyance est fondamentale car elle n’amène que des expériences qui la justifie. Comme toutes les croyances !! Si vous croyez un médecin qui vous dit : “impossible d’en sortir”, vous lui avez donné votre pouvoir ! Et vous ne pouvez plus ouvrir les portes de l’autoguérison, des rencontres merveilleuses, des expériences de vie qui vous prouvent le contraire.

Je suis devenue étudiante de la fibro guidée par mon intuition, j’ai décidé de m’en sortir !

Comment vivez-vous aujourd'hui avec la maladie ?

Je la considère comme du passé qui m’a fait grandir. Oui, si les émotions sont trop fortes je relance des symptômes, mais je sais les réguler. Et c’est pourquoi je me forme actuellement en EFT [Emotional Freedom Technic  : Technique de libération émotionnelle- ndlr] pour me décharger des émotions passées et me reprogrammer. En effet, “tout ce qui ne s’exprime pas, s’imprime”.

Pour moi, la maladie arrive pour nous dire quelque chose, des signaux étaient présents avant, mais pas écoutés. Les personnes avec une fibromyalgie se ressemblent fortement au niveau de l’état d’esprit et on s’entend quasiment automatiquement bien.

Il y a souvent des émotions à écouter, à libérer et réharmoniser ce qui s’est déséquilibré pour ensuite pouvoir créer la vie qui nous correspond vraiment avec notre coeur. Nous pouvons grandir de cette expérience et orienter sa vie pour la créer à notre vraie image.

Pour lire la suite de ce témoignage, rendez-vous sur MyVictories

Vous pouvez contacter Magali sur Facebook à Magali Charollais : 

Pour aller plus loin