Ecrire pour oublier la douleur, pour s’évader… Une bonne thérapie nous confirme Anna qui souffre de spondylarthrite ankylosante depuis 10 ans. Alors qu’elle est en arrêt de travail et de traitements, elle se lance à la poursuite de son rêve : l’écriture. Aujourd'hui, elle publie ses contes « Les contes d'Annacadabra » dont les fonds sont reversés à l’association France Spondyloarthrites et nous parle de son parcours et du pouvoir de l’imagination.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour je suis Anna Tabone, j’ai 35 ans et j’habite à Behren Lès Forbach en Moselle.

Vous avez une spondylarthrite ankylosante, pouvez-vous nous raconter brièvement votre parcours avec la maladie ?

J’ai une spondylarthrite ankylosante depuis l’âge de 17 ans. On m’a diagnostiqué 10 ans après les premières douleurs. J’ai eu 4 traitements de biothérapie différents mais avec trop d’effets secondaires donc arrêt pour l’instant.

Vous venez de publier un livre “les contes d'Annacadabra” dont une partie des fonds sera reversée à l’Association France Spondyloarthrites. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Je ne travaille plus depuis 3 ans. Les journées sont longues et je m’ennuie et je m’aperçois que l’écriture me permet de m’évader. L’imagination est plus forte que la douleur et la fait quasiment disparaître le temps d’un conte.

Aujourd'hui je publie mon premier livre Les contes d’AnnaCadabra illustrés par nièce Olivia de 11 ans mon petit pote Théo 12 ans mes cousines Elena 12 ans Lisa 10ans et mon amie Mélanie au prix de 20€. Je reverse une partie des bénéfices à l’AFS Association France Spondyloarthrites pour faire connaître cette maladie peu connue et pour la bonne cause. 

Pour finir, avez-vous un message à faire passer ?

 

Même si l’on a une maladie invalidante, un handicap, il faut toujours croire en ses rêves et aller jusqu’au bout. Comme disait Walt Disney : Rêve ta vie en couleurs c’est le secret du bonheur. 

Pour aller plus loin