A l'occasion de la journée mondiale du cancer, nous sommes heureux de vous faire découvrir le témoignage d'Angeline, opérée d'une tumeur de Frantz, une tumeur rare qui représente 3 cas tous les 10 ans dans sa région. Un parcours que cette toute jeune femme, âgée de 16 ans, raconte dans un livre « Je défendrai ma vie. C'est mon combat. ». Un livre écrit en secret pour évacuer sa souffrance et se libérer … Un véritable message d'espoir, d'amour et de vie !

Vous avez été opérée d'une tumeur de Frantz, une tumeur du pancréas à 14 ans. Pouvez-vous nous raconter votre histoire avec cette tumeur ? Il me semble que vous aviez des douleurs depuis vos 10 ans … 

J'ai été opérée à tout juste 15 ans d'une tumeur de Frantz. Effectivement, j'avais des douleurs au ventre, plus précisément entre le nombril et la poitrine… Quand j'en parlais au médecin, c'était pour lui juste les règles qui allaient arriver sauf que j'ai été réglée à 11 ans et pourtant les douleurs étaient toujours là, de plus en plus intenses mais avec des moments sans douleur… A 14 ans et demi, les choses se sont accentuées, des douleurs horribles chaque jour et là, il fallait vraiment consulter sérieusement, ce n'est pas les règles, c'est certain !

Suite à cette opération, vous avez écrit, seule malgré votre jeune âge, un livre dans lequel vous racontez votre histoire “Je défendrai ma vie, c'est mon combat”. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce livre ?

Oui, j'ai écrit ce livre en secret, seule, 1 an après l'opérationC'était pour moi important de partager mon vécu, d'abord ça m'a terriblement soulagé étant donné que je n'en parlais à personne de mon entourage. Quand j'ai su la maladie et que j'ai du arrêter les cours à quelques pas du Brevet des collèges (que j'ai quand même obtenu), tous mes amis m'ont tourné le dos, aucune idée de la raison… Sauf une seule, Honorine si tu vois ce message je t'en remercie encore. Ce livre m'a aidé à évacuer un maximum, à mettre des mots sur les souffrances… 

Et je suis fière de montrer aux autres que j'ai réussi, réussi à me battre et que si moi j'ai réussi, tout le monde peut le faire.

Aujourd'hui, comment vous sentez-vous par rapport à ce passage de votre vie ?

Aujourd'hui, je me sens mieux. Malgré beaucoup de moments nostalgiques, surtout le soir avant de dormir. Je me sens fière et heureuse de ce que je suis devenue. Cette épreuve m'a fait mûrir d'un seul coup. Je ne suis plus du tout celle que j'étais avant l'opération que ce soit mentalement ou physiquement, j'ai perdu presque 10 kg, je me sens mieux et je n'ai plus du tout le même regard de la vie. J'ai appris aussi que les amis qu'on croit éternels, ne sont bien souvent que temporaires et te lâchent au moindre problème…

Pour aller plus loin