Le trouble de stress post-traumatique, également appelé syndrome de stress post-traumatique, se réfère à un trouble anxieux sévère qui se déclenche chez un individu après qu’il ait été exposé à une expérience traumatisante.

Le stress post-traumatique

Le stress post-traumatique constitue une réaction psychologique suite à un évènement traumatique. Il devient alors difficile pour le sujet de s’adapter à cette situation inhabituelle qui engendre en lui une peur intense, un sentiment d’impuissance ou d’horreur. Certaines conditions doivent être réunies pour diagnostiquer un stress post-traumatique. Les symptômes doivent être constatés pendant plus de trois mois, le sujet doit faire preuve d’un comportement méfiant et d’une incivilité permanente. Il doit également être en retrait social et présenter un sentiment constant de désespoir ainsi que l’impression d’être menacé sans raison apparente. Les individus victimes de stress post-traumatique revivent continuellement la scène traumatique dans leurs pensées ou leurs cauchemars (reviviscences). Ils évitent de manière volontaire ou involontaire tout ce qui pourrait leur remémorer le trauma. On note souvent un état d’hypervigilance (symptômes d’hyperéveil), même sans danger imminent. Environ la moitié des individus qui sont sujets au stress post-traumatique connaissent un rétablissement en l’espace d’un an ou deux. Chez d’autres personnes, cela devient un trouble chronique.

Les causes du stress post-traumatique

L’expérience pouvant engendrer l’état de stress post-traumatique se définit par la confrontation à la mort, à la peur de mourir ou encore, la menace de l’intégrité physique de l’individu ou de celle de quelqu’un de son entourage. Il existe plusieurs types d’évènements pouvant être la cause de ce trouble. Il peut s’agir par exemple, d’une mort violente, d’un viol, d’un accident, d’une guerre, d’un attentat ou encore d’une maladie grave. Le patient peut avoir été exposé à l’évènement de différentes manières. Il peut l’avoir vécu personnellement ou en avoir été témoin. Le stress post-traumatique peut également se déclencher lorsqu’un individu apprend qu’un certain évènement est survenu à quelqu’un de sa famille ou à un ami proche (un décès violent ou accidentel par exemple). De même, ce trouble peut apparaître lorsqu’une personne se retrouve exposée de manière extrême ou répétée à des détails horrifiants d’une expérience.  L’état de stress post-traumatique peut se déclencher à tout âge, y compris chez les enfants. Généralement, les symptômes apparaissent dans les trois premiers mois qui suivent l’expérience traumatique même si ce délai diffère selon la personne et peut parfois aller jusqu’à plusieurs années.

Stress post-traumatique : différents types de traitements

Lorsqu’un individu est sujet au stress post-traumatique, il est recommandé qu’il soit suivi par un psychiatre ou un psychothérapeute afin d’assurer un accompagnement adéquat dans le processus de soins. Le plus souvent, on propose de traiter le patient par les TCC (thérapies comportementales et cognitives) ou par l’EMDR (intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires) afin d’éliminer la symptomatologie post-traumatique. Des thérapies de groupe peuvent également être indiquées afin d’aider le patient à se sentir moins isolé et mieux compris. Une prescription médicamenteuse est parfois envisageable, notamment lorsque l’individu souffre d’un état anxieux ou dépressif ou encore, d’insomnies liées au stress post-traumatique. Parmi les médicaments prescrits dans une telle situation on retrouve les antidépresseurs, les bêtabloquants et alpha-bloquants, les agonistes alpha 2, les antihistaminiques et les neuroleptiques. De récentes études soutiennent également que la psychothérapie assistée par MDMA (3,4-méthylènedioxy-N-méthylamphétamine), composant principal de l’ecstasy, pourrait être particulièrement efficace. Le projet en est encore cependant à l’état d’essai clinique mais semble en bonne voie dans plusieurs pays (Canada, USA, France …). Dans tous les cas, un accompagnement psychologique dans la durée est généralement nécessaire pour que le patient se remette d’un stress post-traumatique.

Julija Meilunaite, rédactrice

Rédactrice WEB et auteure de livres

Rédactrice WEB et auteure de livres

Etat de stress post-traumatique

Post-Traumatic Stress Disorder

Kédia M. L'aide-mémoire de psychotraumatologie: 45 notions. Paris: Dunod; 2008

Lopez G, Sabouraud Seguin A, Jehel L et col, Psychothérapie des victimes : traitements, évaluations, accompagnement, Dunod, Paris, 2006

A Manual for MDMA-Assisted Psychotherapy in the Treatment of Posttraumatic Stress Disorder

Pour aller plus loin