L'anxiété n'est pas le signe le plus évident, elle est sous-jacente. L'obsession conduit la personne à avoir en tête en permanence, des pensées qui se répètent « en boucle », à l'identique, à éprouver le besoin de refaire sans cesse les mêmes gestes comme un rituel. Cette tentative inopérante et illusoire, de contrôler toute sa vie pour faire écran à l’angoisse, affecte toute la vie quotidienne. Ce trouble, qui commence souvent dans l'enfance ou à l'adolescence, toucherait environ 2 % de la population.

Symptômes du trouble obsessionnel compulsif

  • Le fait d’éprouver des pensées obsessionnelles ou d’accomplir des actions obsessionnelles fréquemment
  • Une conscience de l’inutilité de ces actions
  • Une souffrance considérable dans divers domaines de la vie.

Les domaines de pensées obsessionnelles peuvent concerner l’obsession religieuse, corporelle et sexuelle, l’obsession de l’ordre et de la symétrie, la propreté. Les actions obsessionnelles conduisent en particulier à des collections ou des accumulations d’objets. Par exemple, certaines personnes se lavent les mains des dizaines de fois dans la journée, d'autres sont obligées de suivre toujours un itinéraire identique et compliqué pour aller d'un lieu à un autre, d'autres encore ne peuvent accomplir aucune action sans la faire précéder de rituels compliqués et incompréhensibles pour l'entourage. Elles y passent tout leur temps.

Effets du trouble obsessionnel compulsif

Le TOC peut causer à la personne une souffrance considérable imprégnée de honte et culpabilité, mais aussi à son entourage pour lequel, aussi bienveillant et présent soit-il, cela peut devenir difficilement insupportable. Le TOC peut provoquer des symptômes dépressifs et toucher le niveau de performance. En outre, le TOC s’accompagne souvent d’autres troubles mentaux et physiques tels que les addictions, la dépression et même l’épilepsie.

Pour aller plus loin