35 millions. C’est le nombre de personnes qui sont mortes de maladies liées au sida dans le monde depuis le début de l’épidémie en 1981. À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, on vous propose de faire le point sur cette maladie afin d’en finir avec les nombreuses idées reçues qui l’entourent aujourd'hui encore.

Ne pas confondre VIH et sida

Le fait d’employer les termes VIH et sida sans distinction contribue à alimenter de nombreuses idées reçues. En effet, une personne porteuse du VIH (virus de l’immunodéficience humaine) n’est pas nécessairement atteinte du sida (syndrome d’immunodéficience acquise).

Le VIH est un virus qui, une fois dans l’organisme, attaque le système immunitaire en détruisant notamment un type bien particulier de globules blancs : les lymphocytes CD4.

Son évolution se décompose en trois phases :

  • la primo-infection : le virus envahit l’organisme. Celui-ci, pour se défendre, développe des anticorps.
  • la phase asymptomatique ou paucisymptomatique : elle dure entre 5 et 10 ans en moyenne. Pendant cette période, la personne porteuse du virus ne présente généralement pas ou très peu de symptômes mais le nombre de lymphocytes CD4 diminue progressivement.
  • la phase Sida : elle correspond à l’effondrement du système immunitaire.  L’organisme devient particulièrement fragile aux infections extérieures et les maladies dites « opportunistes » se développent, menaçant la vie de la personne atteinte.

Le sida représente donc le dernier stade d’une infection par le VIH. S’il n’est, à ce jour, pas possible d’éradiquer le virus, il est toutefois possible de bloquer sa progression au sein de l’organisme : c’est le rôle des traitements dits antirétroviraux.

Quelques chiffres clés

Le sida dans le monde

17 secondes : en 2016, environ 1,8 million de personnes ont été infectées par le virus du sida dans le monde. Cela correspond à une nouvelle contamination toutes les 17 secondes en moyenne. Selon l’ONUSIDA, « l'Afrique orientale et australe représente 43 % du total mondial des nouvelles infections par le VIH ».

36,7 millions, c’est le nombre de personnes vivant avec le VIH dans le monde en 2016. Chaque année, celui-ci augmente en raison des nouvelles contaminations mais surtout  d’un meilleur accès au traitement antirétroviral, notamment dans les pays du Sud.

19,5 millions de personnes avaient accès à un traitement antirétroviral en 2016. En 2000, elles n’étaient que 685 000 à pouvoir en bénéficier.

 

Le sida en France

5 295 personnes ont découvert leur séropositivité en France en 2015.

20% des personnes séropositives ignorent qu’elles sont infectées.

Léna Meynard

« Il faut, avec les mots de tout le monde, écrire comme personne » disait Colette.

Cette citation résume la ligne de conduite que Léna s'est fixée, il y a maintenant cinq ans, lorsque elle a choisi de faire de l'écriture son métier.

« Il faut, avec les mots de tout le monde, écrire comme personne » disait Colette.

Cette citation résume la ligne de conduite que Léna s'est fixée, il y a maintenant cinq ans, lorsque elle a choisi de faire de l'écriture son métier.

Professeur Yazdan Yazdanpanahn

Le professeur Yazdan Yazdanpanahn est le chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l'Hôpital Bichat – Claude Bernard à Paris.

Maladies infectieuses et tropicales – Bichat

Le professeur Yazdan Yazdanpanahn est le chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l'Hôpital Bichat – Claude Bernard à Paris.

Maladies infectieuses et tropicales – Bichat

Pour aller plus loin