Les addictions comportementales peuvent concerner bien des domaines. Dans tous les cas, il s’agit d’un comportement qui survient de plus en plus fréquemment et devient la cause de souffrances, de perte de liberté et peuvent devenir un handicap social.

Les dépendances affectives et sexuelles

La notion d’addiction sexuelle est reconnue comme maladie comme une maladie en Amérique du Nord, ce qui n’est pas le cas en Europe. Elle se définit comme « un abus, une dépendance compulsive à l’acte sexuel qui devient le centre de l’existence avec une impossibilité à cesser ce comportement ». Ce comportement persiste malgré des conséquences négatives dans la vie de la personne. 

La dépendance affective ou amoureuse s’installe quand une personne est dans l’incapacité de mettre fin à une relation toxique pour elle.

Quelques signes d’une relation de dépendance :

  • Incapacité à se sentir bien en l’absence de la personne aimée (sentiment de vide, d'insatisfaction, de solitude et d'insécurité)
  • Effacement de votre personnalité pour plaire à l’autre
  • L’idée que la relation puisse prendre fin entraîne un sentiment de panique 
  • Pensées obsessionnelles vis-à-vis de l’autre (jalousie démesurée par exemple, peur excessive de l’abandon).

POUR EN SAVOIR PLUS :

Consultez le site de l'Institut Fédératif des Addictions Comportementales

La dépendance sectaire

Elle est difficile à définir mais elle entre dans le champ des addictions car elle après une phase d’idéalisation et de soulagement d’un mal être, elle entraîne une perte de contrôle, et un isolement social. La « secte » devient le centre des préoccupations de l’individu qui se trouve dans l’incapacité de s’en détacher.

Addictions alimentaires

Etre accro au sucre ou à des aliments en particulier, ressentir un besoin irrépressible de manger vite et en excès (compulsion alimentaire) ou au contraire se priver démesurément de nourriture : ces comportements peuvent devenir des addictions s’ils se répètent fréquemment et deviennent la cause de pensées obsessionnelles. 

Ils dégradent l’état de santé général et sont des facteurs de risques de nombreuses pathologies (diabète, obésité, maladie cardiovasculaire) … Ils peuvent conduire à des troubles du comportement alimentaire, aussi appelés (TCA).

Pour aller plus loin