Il est possible de distinguer 3 étapes de la mémoire : l'encodage, le stockage et le rappel.

L'encodage

L'encodage correspond au processus d'acquisition du matériel à mémoriser. Il est plus efficace si on donne du sens au contenu à mémoriser. par exemple, si je veux mémoriser une liste de course, alors que je n'ai rien pour écrire cette liste, je la retiendrai mieux si je classe les éléments à retenir en fonction de leur catégorie, fruits, légumes, viande produits ménagers par exemple.

    Le stockage

    Le stockage correspond à la conservation du souvenir. Il n'existe pas dans notre cerveau de lieux où sont stockées nos mémoires. Chaque fois que nous apprenons quelque chose, il se produit une modification de nos circuits nerveux. Nos cellules nerveuses, les neurones, communiquent en effet entre elles par des jonctions appelées synapses. Ce sont ces synapses qui augmentent leur efficacité suite à un apprentissage ou à l'acquisition d'un souvenir, facilitant le passage de l'influx nerveux dans un circuit particulier de neurones reliant différentes parties de notre cerveau. La répétition, ou le rappel de ce souvenir va permettre la réactivation de ce réseau de neurones et sa consolidation, c'est à dire le renforcement de son efficacité et donc le renforcement du souvenir.

    Le rappel

    Le rappel ou récupération correspond au processus par lequel on un élément est recherché en mémoire, souvenir ou connaissance. Le rappel est plus efficace si des indices associés à l'encodage sont utilisés, les indices de rappel. Je me souviendrai mieux que je dois acheter des pommes au supermarché si j'ai encodé ma liste de course en classant les pommes dans la catégorie fruit. Je me souviendrai mieux des souvenirs de mon enfance si je retourne dans la ville où j'ai habité, car certains lieux ont été fortement associés à certains événements.

    Pour aller plus loin