La classifications VIA des Forces et Vertus

Le DSM  est un Manuel de diagnostique et statistiques des troubles mentaux opérant une classification scientifique des maladies mentales pour permettre aux professionnels de la santé mentale de mesurer ce qui ne pas chez une personne. Jusqu’en 2004, rien n’existait pour décrire et mesurer ce qui va bien. Ce déséquilibre a amené deux leaders de la psychologie positive, Christopher Peterson et Martin Seligman, à créer leur propre manuel de santé, intitulé VIA Classification of Strengths and Virtues . On l’a surnommé le « dé-DSM ». Cette démarche repose sur un principe selon lequel chaque individu possède naturellement une série de forces qui, lorsqu’elles sont identifiées, peuvent être exploitées et développées pour favoriser son épanouissement et son fonctionnement optimal. 

Cette classification repose sur plusieurs suppositions à savoir que les forces humaines ne sont pas secondaires aux faiblesses, illusoires ou épiphénoménales  et que nous sommes désormais en mesure de comprendre les forces humaines scientifiquement ; Par ailleurs, les forces humaines sont des différences individuelles entre les gens ; elles sont similaires aux traits de caractère, mais peuvent aussi être influencées par l’environnement.

Aussi bien, ces chercheurs ont cherché à repérer et à classifier, à l’aide de critère rigoureux, à travers différents groupes et populations de même qu'à diverses périodes historiques, ce qui forme les forces, les vertus et les caractéristiques positives de l'être humain. Face à des centaines d’éléments possibles pour définir les forces de caractère, ils ont mis en place une série de critères afin de distiller les forces principales, qu’ils jugent universelles. Il y a 10 critères en tout, dont les principaux sont les suivants:

 

  • 1. Une force contribue à l’épanouissement de la vie de qualité pour une personne et pour les autres autour d’elle ;
  • 2. Une force possède une valeur morale qui lui est propre, sans rapport avec le fait qu’elle mène ou non à des résultats bénéfiques ;
  • 3. Montrer cette force n’est pas écrasant pour autrui, et peut au contraire s’avérer favorable, en créant de l’admiration, non de la jalousie ;
  • 4. Une force ne peut pas avoir d’opposé qui puisse aussi être considéré comme bon ;
  • 5. Elle doit être manifeste dans un éventail de comportements, de pensées, de sentiments et d’actions d’une même personne. Elle devrait être généralisable à toutes les situations et les époques.

 

 

Ce processus a donné lieu à l’identification de 24 forces, que l’on peut aussi décrire comme des mécanismes, qui permettent de former des qualités (ou vertus, qui sont les caractéristiques centrales et universelles mises en avant par les philosophes et les guides religieux). Donc, les forces sont organisées en six qualités ainsi décrites : la sagesse (cette vertu incorpore les forces apparentées à l’acquisition et à l’utilisation des connaissances) ; le courage (ces forces impliquent l’exercice de la volonté pour atteindre des buts face à l’adversité, externe ou interne) ; l’amour, humanité (les forces interpersonnelles) ; la justice (les forces civiques) ; la Tempérance  (les forces nous protègent des excès) ; et la transcendance (les forces qui connectent à l’univers au sens large).

Le Strengths Finder de l’Institut Gallup

34 forces ont été identifiées par les scientifiques (et hommes d’affaires) de la Gallup Corporation Donald Clifton et Edward « Chip » Anderson . Ces deux hommes ont fait leur possible pour comprendre ce qui fait que les gens excellent dans leur domaine, en interviewant des milliers d’individus parmi les plus performants de la planète. Ceci les a amenés à inventorier les 34 talents/forces qui dominent dans le secteur du travail. 

Selon le StrengthsFinder, la base de la force est un talent.

Le talent est un schéma de pensée, un sentiment ou un comportement naturellement récurrent, qui peut s’appliquer à plusieurs domaines. C’est une capacité à faire quelque chose. Les talents peuvent être organisés en thèmes (groupes de talents similaires). Une force est l’aptitude à fournir une performance consistante et de haut niveau dans une activité donnée.

Si les talents sont comme des diamants bruts, les forces sont comme des diamants scintillant d’éclat, taillés et polis par des mains expertes. Ainsi, les forces sont générées quand les talents ont été raffinés par le savoir et les compétences. Les forces qui sont pleinement développées et appliquées de façon appropriée entraînent le succès, la réussite et l’excellence. Certain principes sous-tendent le développement et l’application des forces : Comprendre et croire en ses talents ; tenir à ses talents et engager sa responsabilité personnelle envers eux ; comprendre sa motivation, savoir pourquoi l’on fait quelque chose ; clarification des buts de vie et des objectifs ; établir des relations aimantes et qui facilitent la vie ; dépasser les succès précédents ; pratiquer ses talents et ses forces ; enseigner aux autres ses talents et ses forces (cela aide à bien mieux les comprendre).

Une fois que l’on a pris conscience de ses talents/forces, il importe de considérer quelle carrière constitue la meilleure voie en fonction de ces talents/forces. Mais, la même activité (par exemple, étudier) peut être abordée différemment, selon les forces en question.

Si votre force est l’harmonie, il se peut que vous deviez commencer par ce avec quoi vous êtes d’accord, puis développer votre argumentation à partir de là. Si vous êtes analytique, vous pouvez peut-être commencer par déceler les nuances d’un argument, en questionnant les opinions et en refusant d’accepter aveuglément ce qui est écrit, avant de passer à l’élaboration d’une conclusion équilibrée.

Le programme Realise2 de CAPP

Ces dernières années, une nouvelle approche a vu le jour, concernant la définition, la classification et la mesure des forces. Développé et lancé sur le marché par le Centre for Applied Positive Psychology, elle est rapidement en train de devenir le premier inventaire « portatif » des Îles Britanniques. Realise2 est allé bien plus loin que des deux autres classifications en nous offrant le choix de 60 forces, allant de l’action à l’éthique de travail. (La liste est cependant trop longue pour figurer ici, mais le lecteur pourra la trouver dans l’ouvrage recommandé ).

Non seulement Realise2 a maximisé le nombre de forces, mais il a aussi amélioré notre compréhension de leurs attributs en établissant une distinction entre les forces réalisées et non réalisées, les comportements acquis et les faiblesses, selon que ces éléments nous procurent de l’énergie, sont associés à une meilleure performance et utilisés fréquemment :

Les forces réalisées sont celles dont vous êtes déjà conscients et que vous utilisez, celles qui vous donnent de l’énergie, vous permettent une performance optimale, et dont vous vous servez souvent. Il est bon d’organiser, de trier et de gérer ces forces, en les utilisant de façon appropriée à la situation et au contexte.

Les forces non réalisées sont les comportements dont vous ne pouvez peut-être pas vous servir au quotidien à cause de votre environnement et de votre situation professionnelle. Néanmoins, lorsque vous avez l’occasion de les utiliser, vous en retirez énergie et satisfaction de la démonstration de ces attributs. Ceux-ci doivent être maximisés, en trouvant les opportunités de les développer et de les utiliser plus souvent.

Les comportements acquis regroupent les comportements que vous avez, avec le temps, bien appris à adopter, mais dont vous ne tirez cependant ni plaisir ni énergie. Au contraire, vous trouvez qu’ils vous privent, voire qu’ils vous vident de votre énergie. Ces comportements devraient donc être modérés, adoptés uniquement lorsque vous en avez besoin.

Les faiblesses recouvrent toutes les choses pour lesquelles, tout simplement, vous n’êtes pas très performants et qui vous vident de votre énergie. Ces attributs peuvent créer des problèmes et doivent être gérés ou minimisés de sorte qu’ils ne portent pas atteinte à votre réussite dans la vie. Vous pouvez y parvenir en vous servant de vos forces pour compenser, en remodelant un rôle professionnel, en trouvant un partenaire complémentaire ou même une équipe, et, si toute autre méthode échoue, en apprenant à transformer la faiblesse en question pour vous permettre de vous en sortir.

L’usage professionnel des forces

L’utilisation des forces au travail est associée à davantage d'émotions positives et de plaisir mais encore à une meilleure performance. 

On suppose souvent que les personnes qui réussissent le mieux se fixent des objectifs ardus et que ceux qui réussissent moins bien ont des objectifs faciles. Cependant, la recherche montre que ceux et celles qui réussissent le mieux connaissent leurs capacités et se fixent des objectifs se situant légèrement au-dessus de leur niveau de performance habituel, alors que ceux qui réussissent moins bien ne sont pas conscients de leurs possibilités et se fixent souvent des buts trop élevés pour être réalistes. Essentiellement, ceux qui réussissent le mieux construisent leurs vies personnelles et leurs carrières à partir de leurs talents et de leurs forces. Ils apprennent à reconnaître leurs talents et à les développer. Ils trouvent les rôles qui leur conviennent le mieux et inventent des moyens pour appliquer leurs talents et leurs forces. En ce qui concerne leurs faiblesses, ils les « gèrent » plutôt qu’ils n’essaient de les éliminer .

Une analyse thématique de 3 ans portant sur les facteurs d'engagement des employés, relève que mettre l'accent sur les forces de caractères compte parmi les trois leviers les plus cruciaux aux cotés de la gestion des émotions et l'alignement fin (Crabb, 2011). Aussi, l'alignement des forces de signature de l'un avec ses activités de travail est associée à la satisfaction au travail. De sorte que en sommes, le travail le plus précieux est celui qui est en congruence avec nos forces.

L’application des forces au niveau professionnel est également reliée à la performance organisationnelle sous trois angles principaux : D’une part lors de la sélection et recrutement. L’approche des forces offrant un cadre pour le recrutement et la sélection, le développement de carrière, l’évaluation de la performance et le renforcement de l'équipe. D’autre part, en ce qui concerne la construction d’équipe et de partenariat. Les partenariats complémentaires permettant de gérer les faiblesses et les equipes peuvent construirent des paires de forces efficaces.

Enfin pour tout ce qui concerne le développement axé sur les forces et le management des talents en évaluant la façon dont les forces sont utilisées dans le lieu de travail et dans la vie personnelle; en utilisant un langage de forces également; garantir une allocation du travail approprié et la création de nouvelles possibilités pour l'utilisation de forces.

Ilona Boniwell

Professionnelle renommée en Psychologie Positive, à la direction de la société de conseil Positran qui œuvre à la transformation positive par la psychologie.

Professionnelle renommée en Psychologie Positive, à la direction de la société de conseil Positran qui œuvre à la transformation positive par la psychologie.

Saphia Larabi

Chargée de transformation, formation et communication, au sein de Positran.

Chargée de transformation, formation et communication, au sein de Positran.

Pour aller plus loin