Que savez-vous sur les forces de caractère ? Faîtes le quiz et découvrez-le !
1
Quiz terminé !

Découvrez votre score et le détail des réponses en vous connectant à votre compte

Vous n'avez pas encore de compte ? c'est gratuit et rapide !

% de bonnes réponses
Félicitations, vous avez terminé le quiz !
Partagez vos résultats
  1. Les composantes des forces : qu’est ce qu’une force ?

    Papillon unique

    Les forces sont une capacité préexistante. Chacun d’entre nous dispose d’un cocktail particulier de 5 à 7 forces sur lesquels il peut s’appuyer. Ces forces sont celles qui représentent « le vrai vous », elles apportent un sentiment d’excitation lorsque vous les découvrez et les utiliser. Trois composantes principales se dégagent des forces : l'aspect naturel (l'authenticité), la haute performance (le succès, la facilité, l'apprentissage rapide, le fonctionnement optimal) et l'énergie (la vitalité, l'enthousiasme). Aussi, de prime abord trois questions peuvent vous aider à vous mettre  sur la piste de vos forces distinctives. Demandez-vous : « Est-ce que c’est le vrai moi ?

    Est-ce que j’aime m’en servir ? Est-ce que cela me donne de l’énergie et de l’enthousiasme ? »  En France comme dans d’autres pays d’Europe et d’ailleurs, nous avons tendance  à mettre l’accent sur ce qui ne va pas plutôt que sur ce qui fonctionne. Les forces, s’apparentent à la compréhension du côté « plus » de l’équation de la vie – la présence d’une bonne santé psychologique, plutôt que la simple absence de maladie psychologique. Il s’agit d’un concept central de Psychologie positive comptant parmi les voies les plus directes de l’épanouissement. Une fois que les forces distinctives ont été découvertes, elles peuvent être appliquées à des domaines tels le travail, les relations, les loisirs et le rôle de parent. Il s’agit donc de comprendre, identifier et développer les forces de caractères pour un meilleur usage dans votre vie personnel ou professionnel.

  2. La valeur des forces : à quoi servent-elles ?

    Escalade de haut niveau

    Le simple fait de suivre nos forces, nous permet de gagner en sagacité́ et en perspective dans nos vies, générer de l’optimisme, développer la confiance en soi et même augmenter notre sentiment de vitalité́. Utiliser ses forces apporte une sensation de bonheur et d’épanouissement, aide à atteindre les buts que l’on s’est fixés et permet d’être plus engagé dans son travail et optimiser la performance. De plus, l’utilisation des forces principales dans le travail, l’amour, le jeu et la parentalité́ génère des émotions positives. Les forces ont également un rôle contre certains types de dysfonctionnements physiques tels que les allergies, le diabète, les douleurs chroniques et même certains troubles mentaux.

    Par exemple, l’optimisme est un renfort contre la dépression ; le flow dans les sports – contre l’usage de substances illicites ; l’éthique de travail et les qualités de sociabilité – contre la schizophrénie. Le courage, l’esprit tourné vers le futur, la foi, l’espoir, l’honnêteté et la persévérance sont encore d’autres forces de protection. Enfin, les bons thérapeutes, quelle que soit leur orientation théorique, utilisent des stratégies similaires dans leur travail avec leurs patients, comme induire l’espoir et construire des forces agissant comme des renforts de protection.

  3. La mesure des forces : existe-t-il des échelles pour caractériser les forces?

    Mètre de mesure

    L’un des buts majeurs de la psychologie positive est d’aider la personne à identifier les forces qui lui sont propres. Il existe trois approches majeures et manière de le mesurer – par la VIA Classification of Strengths and Virtues, par le Strengths Finder de l’institut Gallup et par le programme Realise2 des consultants britanniques en psychologie positive CAPP.

    Le premier, conçu en parallèle du DSM (manuel de diagnostique des trouble mentaux répertoriant les pathologies) offre 24 forces regroupés en 6 vertus  pour se concentrer sur ce qui va bien plutôt que mal; le second propose 34 talents dominants dans le secteur du travail afin de permettre d’identifier la carrière la plus adaptée en fonction de ces talents/forces ; le dernier, le plus récent, maximise le nombre de forces  et organise ces 60 forces entre les forces réalisées et non réalisées, les comportements acquis et les faiblesses, afin de permettre une meilleur compréhension et offrir des stratégies d’action. 

  4. Identifier ses forces améliore t il le niveau de bien-être ?

    Jeune femme confiante

    L'identification des forces de signature influe considérablement sur le niveau de bien-être. Quand celle-ci est suivie d'une discussion avec un ami sur les forces et l'utilisation de trois d’entres elles dans la vie quotidienne, on observe une augmentation du bien-être cognif jusque trois mois de suivi. Une personne qui utilise ses forces excelle rapidement dans ses forces distinctives, éprouve un sentiment de hâte et d’impatience de les mettre en oeuvre et se sent revigoré et motivé intrinsèquement en les utilisant. Un premier moyen est d’identifier précisément la force en action et les manifestations de son utilisation (calme, confiance, énergie, respiration, écoute, etc.).

    Ensuite,  rechercher dans le même contexte ou dans un autre à utiliser cette force et à ressentir les mêmes manifestations que dans la situation de référence afin de constituer un pole de forces disponibles. Enfin, il est possible de développer les forces que l’on possède déjà ou bien les forces que l’on souhaiterait, en imaginant ce que seraient leur utilisation, en identifiant ce qu’il y aurait à réaliser, et en cherchant au final à mettre en œuvre ce qu’il y aurait justement à réaliser pour les utiliser. Il est possible également de développer ses forces en cherchant à les utiliser d’une autre façon. Il a ainsi été constaté que l'utilisation de ses forces principales d'une nouvelle manière accroît le bonheur et diminue les symptômes dépressifs à plus de 6 mois de suivi. Utiliser les forces est essentiel au bien-être d’une personne.

Sources

BONIWELL, I. (2012)Introduction à la psychologie positive, science de l’expérience optimale ;  Paris, Editions Payot & Rivages.

MARTIN-KRUMM, C. et BONIWELL, I. (2015) Pour des ados motivés, les apports de la psychologie positive, Odile Jacob.

PETERSON, C. & SELIGMAN, M.E.P. (2004)Character strengths and vitues: A handbook and classification. Washington, DC: American Psychological Association.

LINLEY, A. (2008)Average to A+: Realising strengths in yourself and others. Coventry: CAPP Press.

LINLEY, A. WILLARS, J. BISWAS-DIENER, R. (2010) The Strengths Book, Warwick, Capp Press.

SERVAN-SCHREIBER, F.  (2014) Power Patate, édition Marabout.

Ilona Boniwell

Professionnelle renommée en Psychologie Positive, à la direction de la société de conseil Positran qui œuvre à la transformation positive par la psychologie.

Professionnelle renommée en Psychologie Positive, à la direction de la société de conseil Positran qui œuvre à la transformation positive par la psychologie.

Saphia Larabi

Chargée de transformation, formation et communication, au sein de Positran.

Chargée de transformation, formation et communication, au sein de Positran.

Pour aller plus loin