Médecin avec une tablette contenant des applications mobiles médicales

Les innovations du CES de Las Vegas

La 5e édition du CES a fermé ses portes il y a peu et le plus grand salon technologique au monde a été le théâtre de quelques belles innovations en matière de santé.

Le carnet de santé connecté de La Poste

Les données de santé sont très importantes pour les patients comme les médecins et La Poste l’a parfaitement compris. L’entreprise, qui voit son activité de distribution de courrier diminuer au fil des ans, a choisi de proposer un carnet de santé numérique pour répondre aux besoins des individus et des professionnels de santé qui vivent dans des déserts médicaux.

Le patient doit simplement renseigner ses données de santé et son médecin peut y avoir accès à distance. “Ce carnet de santé permet de gérer les données collectées avec des objets médicaux connectés achetés par le particulier (thermomètre, pèse-personne…) ou fournis par l’hôpital (tensiomètre, spiromètre, oxymètre…)” explique David de Amorim, directeur de l’innovation. “C’est un outil de prévention et de surveillance médical du patient à distance. Avec des alertes construites avec le médecin en cas d’hypertension, d’hypotension ou d’activité cardiaque élevée. On ne remplace pas le médecin, on crée un lien. On rapproche l’hôpital du domicile”.

L’application sera disponible sur l'App Store et Google Play.

De nombreuses startups santé présentes au CES

Les entreprises spécialisées dans la santé numérique ont fait forte impression au CES de Las Vegas.

L’entreprise Biomodex s’est par exemple distinguée par son système d’impression 3D des parties anatomiques des patients à partir de ses images médicales. Ce système permet notamment au chirurgien de pouvoir programmer des opérations complexes en avance.

De son côté, l’entreprise Advanced Intelligent Mechatronic (AIM) a dévoilé son exosquelette d’assistance au mouvement dont l’objectif est de faciliter le port et la manipulation de charges ou la rééducation motrice. Leur dispositif s’adapte à différentes parties du corps humain comme la main, le membre supérieur et le tronc.

Mais il y avait aussi beaucoup de santé connectée et d’applications lors de l’événement. La startup Medicus Smart Health a créé une application qui permet de transformer les données médicales complexes comme les analyses biologiques ou les analyses de sang en contenu visuel (courbes, graphiques, etc.) plus simple à comprendre pour le grand public.

Pour les personnes atteintes de diabète de type I, l’application DiabiLive facilite le suivi du protocole de traitement. L’outil distille de précieuses informations comme la dose d’insuline à utiliser selon le protocole, le total de glucides consommées à chaque repas ou encore le nombre total de calories brûlées après une activité sportive.

Enfin, la startup Rythm a mis au point un bandeau connecté qui, grâce à ses nombreux capteurs, permet d’améliorer la qualité du sommeil des individus.

La santé de demain nous permettra donc de bénéficier d’un suivi personnalisé très précis mais verra aussi des outils d’aide à l’amélioration du quotidien des personnes diminuées ou en phase post-opératoire.

Clément Kolodziejczak

Rédacteur Web Seo et Blogueur

Rédacteur Web Seo et Blogueur

Pour aller plus loin