La fontaine de Jouvence. Mythe ou réalité, cela fait des siècles que la légende perdure et que les hommes partent à sa recherche tout comme Jack Sparrow. Le mois dernier, des chercheurs de l’Université américaine de Yale ont peut être trouvé, dans les livres, une des pièces de la carte au trésor …

L’étude, publiée dans la revue Social Science & Medicine éditée par Elsevier, établit un lien concret entre la lecture d’un livre et l’allongement de la durée de vie d’une personne. Il s’agit d’une étude longitudinale, autrement dit les chercheurs ont étudié, pendant un temps défini, deux groupes de personnes âgées de 50 ans ou plus. Ces deux groupes correspondaient aux deux catégories suivantes : « les lecteurs de livres » et les « non-lecteurs de livres ». Les personnes considérées comme lecteurs de livres avaient pour habitude de lire minimum 3h30 par semaine, soit 30 minutes de lecture par jour au minimum.

Un gain de vie de 20% sur 12 ans pour les lecteurs de livres …

Les résultats de l’étude montre que, indépendamment d’autres variables comme le sexe, la classe sociale, la qualité de la vue …, les lecteurs ont une espérance de vie 20% plus élevée que les non-lecteurs soit un gain de 2 ans sur une douzaine d’années.

… mais pas de périodiques.

D’autre part, l’étude précise que cet aspect bénéfique s’attache uniquement à la lecture de livres et que les journaux, magazines et autres périodiques n’entrent pas en ligne de compte. Autrement dit, lire les petits potins peoples vous divertira peut être sur le moment mais n’aura pas d’effet sur votre longévité. Cette différence peut s’expliquer, selon les chercheurs, par le fait qu’un livre engage le lecteur. En effet, quand vous lisez un livre, vous êtes « aspiré » dans l’univers créé par l’auteur. Il vous entoure de son décor, vous met dans la peau des personnages et vous pousse à vous interroger sur le monde qui vous entoure. Cet état d’esprit appelé « lecture profonde » demande une « immersion lente et profonde ». Ce type de lecture est par ailleurs très différent de la lecture numérique pour laquelle notre attention est fondamentalement moindre.

Lire des livres pour vivre plus longtemps, OUI mais pas que …

Cette activité de loisirs est bien entendu à réaliser en parallèle d’un mode de vie sain, comprenant notamment une alimentation équilibrée et une activité physique régulière, afin de maximiser les effets bénéfiques sur notre santé.

POUR ALLER PLUS LOIN

Par ailleurs, d’autres études récentes ont mis en évidence le lien entre la lecture régulière de livres et l’empathie ou la connectivité des réseaux neuronaux.

Pour aller plus loin