Une personne sur deux est touchée par ce désagrément capillaire qui n'apparaît jamais avant la puberté. Avoir des pellicules est bénin mais leur aspect inesthétique peut avoir des conséquences dommageables dans les relations sociales.

Les pellicules apparaissent quand le processus de renouvellement des cellules du cuir chevelu s'emballe en raison d'une inflammation. Elles sont constituées par les cellules mortes qui, trop nombreuses, s'agglomèrent pour former de petits amas.

Il semble que la prolifération d'un champignon naturellement présent sur le cuir chevelu soit à l'origine de l'inflammation.

Deux types de pellicules

Les pellicules sèches : elles sont légères, blanches et de petite taille. Ce sont des petits amas de cellules mortes qui tombent comme de fins flocons de neige pour atterrir sur les épaules. Elles sont souvent associées à une peau sèche.

Les pellicules grasses : elles sont plus épaisses, plus larges et peuvent avoir une teinte jaunâtre. Elles restent collées au cuir chevelu par le sébum produit en excès. Elles sont associées à une inflammation importante du cuir chevelu, la dermite séborrhéique qui provoque rougeur et démangeaisons

Les facteurs favorisant les pellicules

  • le stress
  • La fatigue
  • Certaines maladies ou des épisodes de fièvre
  • La pollution
  • Le froid
  • Les frottements
  • L'usage de shampoings ou autres cosmétiques décapants, allergisants ou "étouffants"
  • La pratique de teintures ou décolorations
  • Les frictions excessives
  • Les brossages trop prononcés ou prolongés
  • La chaleur du sèche-cheveux ou du fer à lisser ou à friser
  • L'usage de barrettes ou élastiques trop serrés
  • La traction exercée par des tresses, des extensions...

Les soins antipelliculaires

Avant tout, pour lutter contre les pellicules il faut agir contre les facteurs favorisants, que ce soient les agents internes ou les agents externes qui agressent le cuir chevelu. Il est bon également d'assainir le cuir chevelu en utilisant quelques gouttes d'huiles essentielles (eucalyptus, sauge, lavande...)

L'objectif des shampoings antipelliculaires est de nettoyer le cuir chevelu, d'éliminer les squames, de lutter contre la prolifération des champignons et des bactéries, de calmer les démangeaisons et de réduire la production du sébum... sans dessécher les cheveux.

Pour se débarrasser des pellicules sèches, il suffit souvent d'utiliser un shampoing antipelliculaire deux fois par semaine pendant deux ou trois semaines puis tous les huit à quinze jours, en alternant avec un shampoing doux.

En cas de pellicules grasses, le traitement passe par un shampoing "thérapeutique" prescrit par un dermatologue comportant un "antifongique" (contre les champignons) et une substance apaisante pour calmer les démangeaisons. Dans les atteintes sévères des lotions ou crèmes à base de corticoïdes sont associées au shampoing spécifique.

Evidemment, quel que soit le type de pellicules il faut éviter de se gratter le cuir chevelu ou d'y passer un peigne ou une brosse en métal ou aux dents ou piques trop pointus pour ne pas entretenir l'inflammation.

Pour aller plus loin