Avec l’âge, les seniors ont tendance à moins se déplacer et à rester plus proches de leur lieu d’habitation mais aussi à sortir pendant les heures creuses. Quelles sont les raisons de ce phénomène ?

La mobilité, un enjeu important du bien vieillir

La mobilité contribue fortement à favoriser l’autonomie et le maintien des liens sociaux des personnes âgées. Au fur et à mesure de l’avancée dans l’âge, le risque d’isolement des seniors est réel : le « rayon de vie » diminue fortement après 75 ans, passant de 17 km parcourus par jour à 8 km. En effet, les plus âgés connaissent des difficultés à se déplacer, selon l’étude « La mobilité des seniors en France » réalisée en 2014 par le cabinet Auxilia, à la demande du Laboratoire de la Mobilité inclusive. Il est notamment observé que près d’un senior sur trois ne sort pas de chez lui tous les jours et que 44 % des 75 ans et plus déclarent avoir des difficultés à se déplacer. De plus, 25 % des personnes âgées de plus de 75 ans vivant loin des transports urbains n’effectuent aucun déplacement de toute la semaine.

On constate également des motifs de déplacement qui ont tendance à évoluer. Ainsi, les seniors délaissent les sorties dites de loisirs, comme les promenades ou aller voir un proche, au profit des sorties utiles comme les visites chez les médecins ou aller faire les courses. Des endroits qui permettent malgré tout de rencontrer d’autres personnes et de maintenir du lien social afin de lutter contre l’isolement et la solitude.

Utiliser le numérique pour créer du lien social

Des aides au déplacement existent, comme les cannes ou les déambulateurs, mais seulement 1 senior sur 10 estime avoir besoin d’une aide technique tandis que 6% bénéficient d’une aide à la mobilité. De plus, les personnes âgées ont généralement accès à des réductions sur le prix des transports en commun.

Toutefois, le réel problème des déplacements se situe dans ce que l’on appelle le « dernier kilomètre » qui représente l'éloignement entre le domicile et les arrêts de transport en commun. La révolution des transports et de la mobilité pour les seniors ne peut donc pas se faire sans une approche globale de l’urbanisme.

Il faut également creuser les solutions issues de numérique, comme la télémédecine, les achats dématérialisés et de nombreux outils dématérialisés au service de l’autonomie et du maintien à domicile des seniors qui permettent de lutter contre l’isolement.

Clément Kolodziejczak

Rédacteur Web Seo et Blogueur

Rédacteur Web Seo et Blogueur

Pour aller plus loin