Des activités simples et ludiques peuvent aider les enfants à évaluer et augmenter leur bonheur. (Les jeux du bonheur sont conçus par Ilona Boniwell et Laure Reynaud).

Enfants

Apprendre à respirer profondément : Inviter l’enfant à prendre 3 inspirations profondes en comptant jusqu’à 3 puis expirer en comptant jusqu’à 5 pour vider complètement ces poumons. Répéter l’exercice 3 fois.

Se balader en pleine conscience : Inviter l’enfant à faire un petit tour dehors ou à l’intérieur en mettant tous ses sens en éveil. Etre attentif à l’environnement sonore, olfactif, à la sensation de ses pas sur le sol. 

Encourager la gratitude avec : 1,2,3, Soleil : Inviter l’enfant avant de se coucher à penser à 3 choses agréables ou qui se sont bien passées aujourd’hui : un beau coucher de soleil, un sourire, une conversation plaisante… Si possible l’écrire dans un journal pendant au moins une fois par semaine. 

Mesurer son bonheur  avec le gâteau du bonheur : inviter l’enfant à dessiner son gâteau du bonheur où chaque part représente les éléments qui participent à son bonheur : la famille, les amis, une activité physique, le travail, les vacances, la musique… Réfléchir ensuite sur la proportion de chacune des parts.

Adolescents

Apprendre la pleine conscience du moment présent : Bien sûr, il n’est pas facile d’imaginer un adolescent méditer, sachez cependant que c’est exactement ce qui se fait dans les meilleures écoles mondiales de bien-être, telles que le « Wellington College » (Royaume-Uni) et la « Geelong Grammar School » (Australie). Selon le professeur responsable de l’enseignement du bien-être, Ian Morris, pratiquer la méditation aide les élèves à se connecter à leurs émotions. Il peut être difficile d’expliquer la médiation de pleine conscience à des adolescents. Aussi, mettez votre ado à l’épreuve de trouver sur Youtube des videos qui lui sont consacrées. Cela le mettra dans une position de prise de responsabilité pour cet apprentissage. (attention toutefois certains sites ne sont pas recommandable et comportent des risques de dérives sectaires).

Faire de la gratitude une pratique quotidienne : Pour la semaine à venir, avant que votre ado n’aille se coucher, demandez-lui d’écrire trois bonnes choses qui lui sont arrivées ce jour-là. Ces « choses » n’ont pas à être monumentales, telles que gagner au loto ou réussir son bac, et il est surprenant de voir à quel point elles peuvent être  difficiles à identifier au début. Mais les jeunes en arriveront à voir et apprécier les petites satisfactions  de la vie qui s’accumulent avec le temps.

Savourer les petites choses de la vie : Savourer est la capacité à assister, apprécier et améliorer les expériences positives de sa propre vie. Apprendre à s’arrêter et à se concentrer sur le moment présent (que cela soit POUR un verre de jus de fruit, ou un rayon de soleil sur le visage) est une compétence qui servira à votre adolescent toute sa vie.

Nourrir ses relations en donnant la priorité aux relations proches et non à la quantité. Les relations sociales apparaissent comme la source la plus importante de bien-être. Passer du temps avec ses amis, par exemple, est associé à de hauts niveaux d'affects positifs. Les gens se sentent le plus heureux quand ils sont avec leurs amis ou avec leur famille. Cependant, seules les amitiés proches et intimes semblent d'importance, et non le nombre d'amis. C’est le fait de passer du temps avec les amis et les proches qui est important, pas le fait d’en avoir un grand nombre sur Facebook !

Ilona Boniwell

Professionnelle renommée en Psychologie Positive, à la direction de la société de conseil Positran qui œuvre à la transformation positive par la psychologie.

Professionnelle renommée en Psychologie Positive, à la direction de la société de conseil Positran qui œuvre à la transformation positive par la psychologie.

Saphia Larabi

Chargée de transformation, formation et communication, au sein de Positran.

Chargée de transformation, formation et communication, au sein de Positran.

Pour aller plus loin