Quand l’anxiété devient permanente et générale et se cristallise sur des situations particulières qui la font survenir, on parle alors de phobie.

La personne ne ressent pas d'inquiétude particulière dans son quotidien, mais l'angoisse surgit dès qu'elle est confrontée à la situation ou l’objet qui déclenche la phobie. C’est une modalité pour éviter l'angoisse, car il suffit d'éviter la situation qui la crée, mais de nombreuses phobies correspondent à des situations de la vie fréquentes et deviennent du coup inefficaces et très invalidantes.

Les phobies sociales

Peur excessives de situations dans lesquelles on est confronté aux relations avec les autres, qui pourraient être embarrassantes, humiliantes, ou qui sont associées à une notion de performance.(crainte de parler en public, crainte de rougir, crainte exagérée de ses supérieurs, timidité anormale dans ses relations personnelles)

Symptômes :

  • Crainte d’avoir honte ou de s’humilier. La peur de ces situations est pour ainsi dire toujours présente, éventuellement sous la forme même d’une crise de panique.
  • Réalisation de peur irréelle
  • Évitement des situations sociales, qui provoque l’anxiété et mène à un comportement d’évitement L’anxiété a un impact négatif important sur divers domaines de votre vie et cause des souffrances.

Causes de la phobie sociale

La phobie sociale résulte, comme les autres formes d’anxiété, d’une combinaison de l’hérédité et de l’environnement.

  • Des causes génétiques :
    Le sexe : les femmes risquent davantage d’être atteintes de phobie sociale l’hérédité (transmissibilité de la phobie sociale).
  • Des facteurs environnementaux (l’apprentissage de l’anxiété auprès d’autres personnes, personnalité et réactions en situation de la personne elle-même, vécus négatifs dans le passé et une image de soi négative ou mauvaise.

Effets de la phobie sociale

La phobie sociale cause une souffrance considérable qui peut se manifester sous différentes formes : on peut ainsi éprouver des symptômes dépressifs, car on s’isole pour éviter l’anxiété. Une phobie sociale peut influer sur le travail scolaire, la vie professionnelle : par exemple, l’élève n’ira aller à l’école le jour où il doit faire un exposé, le salarié au bureau le jour d’une conférence ; leurs résultats s’en trouveront impactés à court ou moyen terme et ils en seront pénalisés. Les phobies spécifiques d'objets ou de situation La claustrophobie :

  • peur des endroits clos, ascenseurs, avions,…
  • La zoophobie : peur de certains animaux, souris, chiens, chats…
  • L’agoraphobie : peur des lieux publics et de la foule…

L’agoraphobie

L’agoraphobie, réfère à l’anxiété de ne pas pouvoir s’échapper de grands espaces, l’impression qu’en cas de problème, on ne trouverait aucune aide et ne pourrait trouver d’issue.

Les effets possibles de l’agoraphobie

A terme, elle ne se limite plus seulement à la peur des espaces ouverts, on devient anxieux dans de plus en plus de situations. L’anxiété opérant de façon plus globale, ses effets peuvent conduire à un mal être général, un syndrome dépressif, et affecter drastiquement le fonctionnement de tous les jours (s’isoler ou éviter les contacts, ne plus oser aller au magasin au risque de problèmes d’alimentation…).

Pour aller plus loin

Intemporel

C'est l'angoisse !

L’anxiété est une émotion normale causée par une …

C'est l'angoisse !