Les troubles du comportement alimentaire ou TCA

Qu’est-ce que les TCA ?

Validé par le
comité médical

Selon le National Institute of Mental Health (institut national de la santé mentale) américain, les troubles du comportement alimentaire peuvent se définir de la façon suivante :

 « Les troubles du comportement alimentaire (anorexie mentale, boulimie), et les troubles de frénésie alimentaire, et leurs variantes, sont à l’origine de graves perturbations du comportement alimentaire et de la régulation du poids. Ils sont associés à un large éventail de conséquences psychologiques, physiques et sociales négatives. Une personne ayant un trouble de l'alimentation peut simplement commencer par manger des quantités plus ou moins grandes de nourriture, mais à un moment donné, son envie de manger moins ou plus va devenir hors de contrôle. Une détresse ou une sévère préoccupation au sujet du poids corporel ou de la forme du corps, induisant des efforts extrêmes pour gérer ce poids en passant par la régulation sévère de l'apport alimentaire, peut également caractériser un trouble alimentaire.

Les troubles alimentaires sont des maladies réelles et médicalement traitables. Ils coexistent souvent avec d'autres maladies comme la dépression, la toxicomanie ou les troubles anxieux. D'autres symptômes peuvent menacer la vie de la personne malade si celle-ci ne reçoit pas de traitement. Une réalité reflétée par le fait que l’anorexie est  associée au plus haut taux de mortalité parmi les troubles psychiatriques.

Les troubles alimentaires affectent les deux sexes, bien que les taux chez les femmes et les filles soient 2½ fois plus élevés que chez les hommes et les garçons. Ils apparaissent fréquemment au cours de l'adolescence ou au début de l'âge adulte, mais peuvent également se développer pendant l'enfance ou plus tard dans la vie. » (Traduit de l’américain)

Pour résumer, les TCA sont donc des troubles mentaux avec un rapport au corps, notamment vis-à-vis du poids et de la nourriture, complètement faussé. La personne souffrante est en grande détresse, même si elle n’en a pas spécifiquement conscience. L’estime de soi reste excessivement liée à la silhouette.

Il existe différents types de troubles alimentaires mais tous sont traitables par les professionnels de santé. A noter cependant que seule la moitié des patients s’en sortent sans séquelles. En effet, les TCA ont des conséquences sur l’état dentaire, les phanères (cheveux, dents, ongles), la fertilité, la minéralisation des os (ostéoporose avec risque majeur de fractures), l’œsophage. De plus, trop souvent encore des personnes présentant un TCA se retrouvent en réanimation, ou avec un pronostic vital engagé en raison de l’absence de mise en place d’un parcours de soins ou d’une mauvaise observance des soins

Les troubles du comportement alimentaires se rencontrent chez les hommes comme chez les femmes et peuvent se développer à tout âge. Néanmoins, ces maladies sont plus particulièrement présentes chez les femmes de 15 à 24 ans.

En outre, ces troubles peuvent être accompagnés d’autres comportements comme la toxicomanie, l’alcoolo-dépendance ou par des crises d’angoisses, ou bien des phases dépressives parfois avec des idées suicidaires, ce qui rend la personne d’autant plus vulnérable.

Ce dossier a été réalisé en collaboration avec : 

  • le Dr Catherine FAYOLLET, Psychiatre, Praticien Hospitalier, Responsable du Pôle de Psychiatrie adulte - Institut MGEN de La Verriere
  • le Dr Brigitte Remy, Praticien Hospitalier - CSMRP MGEN

Pour aller plus loin