Le tabac : dépendance, conseils et solutions pour vivre sans

Que savez-vous sur le tabac ?

1
Quiz terminé !

Découvrez votre score et le détail des réponses en vous connectant à votre compte

Vous n'avez pas encore de compte ? c'est gratuit et rapide !

% de bonnes réponses
Félicitations ! Vous avez terminé le quiz sur le tabac !
Partagez vos résultats
  1. Si je fume seulement en soirée, je ne risque rien

    Le social smoking est une tendance connue depuis quelques décennies. En se rapprochant pour certains de la consommation d’alcool lors d’un repas entre amis, il est alors perçu comme un moyen d’être intégré dans un groupe. Le tabagisme occasionnel est une porte d’entrée importante vers le tabagisme classique. D'autre part, le risque d'AVC est augmenté de 20 à 30% pour les fumeurs passifs. Les risques en étant fumeur occasionnel sont donc bien présents.

  2. Les cigarettes légères ou « light » sont-elles moins dangereuses ?

    Contrairement à ce que l’on pourrait croire, fumer des cigarettes légères expose au même risque de cancer du poumon. La quantité de nicotine et de goudrons de ces cigarettes est similaire quel que soit le type de cigarette fumée. Le fumeur de cigarettes légères tire plus sur sa cigarette et aspire plus de fumée toxique. Ce comportement instinctif vise à compenser les petites perforations présentes au niveau du filtre dont le rôle est de laisser une partie de la fumer s’échapper sans être aspiré. Au final, les fumeurs de cigarettes légères en consomment souvent plus et les quantités de nicotine et de goudrons inhalées sont identiques.

  3. Y a-t-il une différence entre les taux de nicotine d’une e-cigarette et d’une cigarette classique ?

    Pour une cigarette classique, la quantité de nicotine est indiquée milligrammes par cigarette. Avec un liquide pour e-cigarette, on a une concentration en mg/L. Il est donc plus difficile d’évaluer la quantité de nicotine absorbée car cela nécessite des calculs. Pour autant, il n’y a pas forcément moins de nicotine dans un liquide d’e-cigarette car la concentration dépend du liquide choisi.

  4. Devient-on asthmatique si l’on fume ?

    Le tabagisme n’est pas un facteur responsable de l’asthme. Par contre, si vous êtres asthmatique, fumer augmentera votre asthme. Vous serez sujet à des crises plus fréquentes, plus longues et plus puissantes. Le tabagisme passif aura les mêmes conséquences.

  5. A quoi servent les additifs ajoutés dans les cigarettes ?

    Tout le monde ne le sait pas forcément mais les cigarettes contiennent d’autres ingrédients en plus du tabac. Ce sont les additifs et ils diffèrent d’une marque à l’autre. Ils sont de 3 types : les agents de texture, les agents de saveur (cacao, jus de pruneaux …)  et les conservateurs. Chacun de ces additifs modifie la fumée en jouant notamment sur le goût ou l’odeur mais également l’humidité du tabac et donc le temps passé à fumer.

    Ainsi, les additifs incitent les fumeurs à fumer davantage en augmentant leur ressenti positif ou leurs habitudes avec l’allongement de la durée passée à fumer. De plus, en brûlant, ces additifs peuvent se transformer en substances nocives pour la santé, en plus de celles déjà présentes.

  6. Une fumeuse peut-elle prendre la pilule ?

    Avant 35 ans, le risque d’être victime d’un problème cardiaque est faible. Cependant, une fumeuse prenant la pilule aura un risque accru de développer un cardiovasculaire. Or, 1/3 des femmes françaises (20-44 ans)  fument et utilisent un contraceptif oral contre ¼ aux USA. De plus, l’association pilule-tabac augmente le risque de cancer du col de l’utérus.

    Toutes les pilules ne sont pas dangereuses pour les fumeuses : seules les pilules combinées présentes des risques. Il est donc fortement recommandé d’utiliser une autre méthode de contraception plus adaptée : pilule microprogestative ou dispositif intra utérin (DIU) plus connu sous le nom de stérilet (au cuivre ou hormonal). Afin de disposer d’un contraceptif bien adapté, il est recommandé aux femmes qui fument de signaler ce fait à leur gynécologue.

    A noter, de plus en plus de femmes arrêtent leur pilule combinée pour une contraception adaptée une fois qu’elles ont pris connaissance des risques.

  7. En France, la cigarette électronique est autorisée partout

    D'après la loi n°2016-41 du 26 janvier 2016 (art. 28), « il est interdit de vapoter dans : 

    1. Les établissements scolaires et les établissements destinés à l'accueil, à la formation et à l'hébergement des mineurs ; 
    2. Les moyens de transport collectif fermés ; 
    3. Les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif. »
  8. Le tabac est un facteur de risque de lombalgie

    Les études montrent que la prévalence des lombalgies est plus grande chez les fumeurs que chez les non-fumeurs. L’hypothèse est que le tabagisme aurait des conséquences négatives sur la nutrition du disque intervertébral par une altération ou dégénérescence des fibres de ce dernier.

Pour aller plus loin