Troubles du comportement alimentaire, lexique

Reconnaître un trouble du comportement alimentaire

Validé par le
comité médical

Comprendre

Définition

On distingue 4 grandes classes dans les troubles du comportement alimentaire ou TCA :

  • Anorexie mentale
  • Boulimie nerveuse
  • Hyperphagie boulimique
  • EDNOS (troubles alimentaires non spécifiques)

Chiffres

Ces pathologies touchent environ 1,5% des femmes de 15 à 35 ans avec un pic de prévalence chez la jeune femme de 15 à 25 ans (1,8%). Si les hommes peuvent être concernés, ce sont des maladies principalement féminines : 6 à 10 femmes en souffrent pour 1 homme.

Classification du poids corporel Indice de masse corporelle (IMC = poids/taille2)

  • Anorexie mentale IMC < 17.5
  • Sous-poids : IMC < 18.5
  • Poids normal : IMC compris entre 18.5-25
  • Surpoids : IMC > 25
  • Surpoids sévère : IMC > 30

Les adolescents suivant un régime seraient plus à risque d’une prise de poids (Field & al., 2003) et à risque d’obésité (Stice & al., 2005).

Suivre un régime augmenterait le risque de développer un trouble alimentaire partiel ou complet 4 ans plus tard (Patton & al., 1999 ; Killen & al., 1999) :

  • Régime sévère : 18 fois plus de chance pour les adolescentes de développer un trouble alimentaire.
  • Régime modéré : 5 fois plus de chance de développer un trouble alimentaire

Repérer

L'anorexie mentale

L'anorexie mentale se caractérise par :

  • Des restrictions énergétiques menant à un poids < au poids normal pour le sexe, l’âge et la taille
  • La peur intense de prendre du poids ou de devenir gros
  • L'altération de la perception du poids et du corps avec influence sur l’estime de soi et déni de la gravité de la maigreur actuelle.

La boulimie

La boulimie se caractérise par :

  • Survenue récurrente de crises c’est-à-dire d’une phase de grande absorption de nourriture, en un temps limité et sentiment
  • de perte de contrôle
  • Comportements compensatoires visant à prévenir la prise de poids (vomissements, laxatifs, jeûne, activité physique …)
  • Crises et comportements compensatoires survenant au moins 1 x / semaine sur une période de 3 mois
  • Estime de soi influencée par le poids et la silhouette
  • Le trouble peut apparaître même sans épisode d’anorexie mentale

L'hyperphagie boulimique

L'hyperphagie boulimique se caractérise par la survenue récurrente de crises de boulimie avec un sentiment de perte de contrôle. Les crises sont associées à au moins 3 des critères suivants :

  • Prise alimentaire extrêmement rapide et bien supérieure à la normale
  • Mange jusqu’à ressentir une distension abdominale inconfortable
  • Mange de grandes quantités de nourriture sans sensation de faim
  • Mange seul(e) car se sent gêné(e) de manger une telle quantité de nourriture
  • Après les crises, ressent dégoût de soi, dépression ou grande culpabilité
  • Comportement boulimique au moins 1 x / semaine sur une période de 3 mois

Le comportement boulimique n’est pas associé à des comportements compensatoires inappropriés et n’intervient pas exclusivement au cours de l’anorexie ou de la boulimie.

Qui consulter ?

Le médecin généraliste ou le psychiatre

N’hésitez pas à en parler à votre médecin généraliste ou à consulter un psychiatre.

Les associations

Ile-de-France :

Autres régions : TCA, en parler, s'informer : les associations et autres organismes 

Fondation Pierre Deniker

La Fondation Pierre Deniker a trois missions phares : informer le plus largement possible sur la santé mentale, aider la société à modifier son regard sur les troubles psychiques en luttant contre la discrimination, la désinformation et la stigmatisation, soutenir des programmes de recherche innovants. C’est la seule fondation reconnue d’utilité publique dans le champ de la santé mentale.

http://www.fondationpierredeniker.org/ 

La Fondation Pierre Deniker a trois missions phares : informer le plus largement possible sur la santé mentale, aider la société à modifier son regard sur les troubles psychiques en luttant contre la discrimination, la désinformation et la stigmatisation, soutenir des programmes de recherche innovants. C’est la seule fondation reconnue d’utilité publique dans le champ de la santé mentale.

http://www.fondationpierredeniker.org/