C’est un fait, nous ne nous préoccupons pas suffisamment de la santé de nos pieds. La podologie est une discipline médicale dont le but est d’examiner, de diagnostiquer, de traiter, mais également prévenir les anomalies et les maladies du pied. Mais alors, comment savoir quand consulter un podologue ?

Podologie : quand et pourquoi consulter ?

Selon une enquête nationale réalisée par l’UFSP (Union Française pour la Santé du Pied) en 2015, 62 % des Français souffriraient de leurs pieds. Rien d’étonnant quand on sait que nous faisons en moyenne entre 5 000 et 6 000 pas par jour et réalisons plus de 2 fois le tour de la Terre au cours de notre vie. En France, on dénombre 12 500 podologues qui recommandent au minimum une consultation tous les ans et ce, dès l’âge de 4 ans. Cette consultation annuelle préventive pourrait éviter des problèmes plus graves (allant de l’hospitalisation pour un ongle incarné à une opération du genou). Il faut savoir que des maux de dos peuvent également être liés aux pieds. C’est pourquoi des chaussures adaptées peuvent être conseillées par un podologue, dans le but de respecter l’anatomie du pied.

Les personnes particulièrement à risque

Il est fortement recommandé aux femmes enceintes et aux adolescents en phase de croissance de faire examiner leurs pieds. Pour ce qui est des enfants, sachant que leurs pieds grandissent vite, l’UFSP conseille d’aller consulter dès l’âge de 4 ans afin de pouvoir diagnostiquer d’éventuels problèmes et mettre en place des traitements simples. Les personnes âgées sont aussi concernées, notamment de par leur fort risque de chutes. Des visites régulières chez un podologue permettent d’établir les soins nécessaires et de choisir les chaussures les plus adaptées. D’autre part, les podologues peuvent également accompagner les sportifs en les conseillant sur le matériel adapté et la mise en place de soins ponctuels ou réguliers. Des chaussures inadaptées ou des problèmes de pieds peuvent engendrer des douleurs aux genoux, au dos et au bassin. Enfin, les diabétiques sont particulièrement à risque car un mal perforant plantaire ou une lésion non traitée peuvent parfois mener jusqu’à l’amputation. Un podologue peut aider à limiter ce risque et soigner le pied, tout en offrant des conseils préventifs.

Journée mondiale de la santé du pied

Comme chaque année, la journée mondiale de la santé du pied a lieu le 9 juin. En France, elle est organisée par l’UFSP et c’est l’occasion pour le public d’avoir une consultation gratuite avec un podologue, dans les endroits mis spécifiquement à disposition dans de nombreuses villes. Plusieurs centaines de podologues étaient là pour effectuer des dépistages d’éventuels problèmes et offrir des recommandations. Le but principal de cette opération est de sensibiliser le grand public à l’importance de la santé de leurs pieds. Les individus de tous âges et de toutes les situations sont chaque année les bienvenus. Alors qu’en 2012 seulement 30 % des personnes consultaient un podologue, aujourd’hui ce nombre s’est élevé à 49,6 %, ce qui est un net progrès.

Julija Meilunaite, rédactrice

Rédactrice WEB et auteure de livres

Rédactrice WEB et auteure de livres

Pour aller plus loin