1
Quiz terminé !

Découvrez votre score et le détail des réponses en vous connectant à votre compte

Vous n'avez pas encore de compte ? c'est gratuit et rapide !

% de bonnes réponses
Félicitations ! Vous avez terminé le quiz sur les troubles du comportement alimentaire !
Partagez vos résultats
  1. Principaux signes qu’une jeune fille est atteinte d’anorexie :

    L’anorexie est une maladie complexe qui ne se définit pas par un seul indicateur chiffré comme l’IMC par exemple. Elle résulte d’un ensemble de facteurs, dont des facteurs psychologiques tels qu’une perturbation de l’image de son corps.  Seul un professionnel de santé pourra analyser la situation et déterminer si la personne présente un TCA ou non.

    Pour en savoir plus sur le diagnostic de l’anorexie, vous pouvez consulter le site de l’Association française pour le développement des approches spécialisées des troubles du comportement alimentaire (AFDAS-TCA).

  2. Pour soigner les TCA, il faut :

    Les TCA sont des troubles complexes et ils représentent un risque important pour la santé. Un suivi médical est nécessaire. La première étape pour obtenir des conseils et une prise en charge adaptée est de consulter un professionnel de santé pour lui décrire la situation. Plusieurs types de traitements complémentaires pourront alors être envisagés (suivi médical, conseils nutritionnels, psychothérapie …). Par contre l’hospitalisation n’est envisagée qu’en cas d’urgence.

  3. Une personne atteinte de boulimie

    La personne boulimique a des difficultés à savoir si elle ressent une sensation de faim ou non. Le fait d’avoir un comportement alimentaire excessif induit chez elle un sentiment de honte. Cela l’incite à éviter de manger en public, à agir secrètement pour que personne ne s’aperçoive de son comportement, ce qui l’isole socialement. 

    Les personnes boulimiques ont souvent un poids « normal » car elles utilisent des « stratégies compensatoires » (vomissements, activité physique excessive …).

  4. Les TCA

    Les troubles du comportement alimentaire ont un impact négatif sur l’état physique de la personne malade. Dans nombre de cas, son corps va subir une variation importante de poids en peu de temps (prise ou perte de poids), ce qui va entraîner des dysfonctionnements de l’ensemble du fonctionnement du corps. 

    De plus, les rapports sociaux de la personne atteinte vont être impactés, en particulier lors des repas (repas en famille, restaurant entre amis …). La personne aura tendance à éviter ces moments sociaux pour limiter les « tentations » ou essayer de dissimuler son état générateur d’un  sentiment de honte.

    La dégradation de son état physique et de ses relations sociales (isolement) va également influencer son état psychique déjà fragilisé par la maladie.

  5. Je suis proche d'une personne malade d'un TCA : que faire ?

    Face à la complexité des TCA qui impactent des facteurs variés, notamment physiques et psychiques, il est nécessaire de consulter un professionnel de santé. Ignorer les symptômes ou les limiter à un souci uniquement lié à l’alimentation est une erreur. La maladie doit être prise en charge dans sa globalité et rapidement, si possible dans les deux premières années du trouble.

    Si la personne refuse de consulter, il convient malgré tout, même en début de maladie et en l’absence de signes de gravité, de demander soi-même l’avis d’un professionnel de santé après en avoir informé la personne concernée. Il est également possible d’appeler la ligne « anorexie-boulimie, info écoute », où vous serez en contact avec des écoutants psychologues ou médecins spécialisés dans les TCA (0810 037 037 les lundis, mardis, jeudis ou vendredis entre 16h et 18h.

Pour aller plus loin