Illustration d'une dent cariée entourée de dents saines

Un lien entre la santé bucco-dentaire et les pathologies cardiaques

Tout le monde le sait, une bonne hygiène bucco-dentaire est essentielle quand on souhaite éviter les inflammations et les caries. Cependant, ce ne sont pas les seules conséquences d’un mauvais brossage de dents. En effet, des chercheurs finlandais ont découvert un lien entre les infections dentaires et les maladies coronariennes. De quoi en oublier sa phobie du dentiste !

Infections dentaires et pathologies cardiaques

L’étude, publiée dans la revue Journal of Dental Search en 2016, a été menée par l’Université d’Helsinki. Elle a inclus 508 participants finlandais présentant des symptômes de maladies cardiaques. 36 % des sujets avaient une maladie coronarienne stable, 33 % souffraient d’un syndrome coronarien aigu et 31 % ne présentaient pas de symptômes significatifs. Tous les participants ont subi un examen dentaire approfondi. L’objectif pour les chercheurs finlandais était de trouver un lien entre les maladies coronariennes et la parodontite apicale (une infection qui touche la racine de la dent et qui a le plus souvent pour origine une carie mal soignée). Il a été remarqué que le syndrome coronarien aigu était 2,7 fois plus fréquent chez les patients souffrant de parodontite apicale que chez les patients ne présentant pas ce problème. Les chercheurs ont également établi un lien entre la maladie coronarienne stable et la maladie dentaire. Les sujets souffrant d’une pathologie cardiaque présentaient une plus haute concentration d’anticorps dans le sang, ce qui pourrait indiquer la présence de bactéries.

Une étude incomplète

Cette étude témoigne d’un lien entre les infections dentaires et les maladies cardiaques. Les chercheurs pensent que les problèmes dentaires pourraient être un facteur de risque pour la maladie coronarienne stable et le syndrome coronarien aigu. Cependant, l’étude n’a pas permis d’expliquer pleinement ce lien. Elle présente également certaines limites comme le nombre de participants qui est relativement faible. Qui plus est, des facteurs socio-économiques n’ont pas été pris en compte, sachant que l’éducation et les revenus sont étroitement liés aux problèmes de santé. Cela signifie que les individus ayant une mauvaise santé bucco-dentaire pourraient également avoir un régime alimentaire augmentant le risque de maladies cardiovasculaires, ce qui pourrait expliquer le lien observé dans cette étude.

Athérosclérose et santé parodontale

D’autres études ont évalué le lien entre la santé bucco-dentaire et les maladies cardiovasculaires. Parmi elles, une a été menée par des chercheurs de l’Université Columbia et a montré qu’une amélioration de la santé des gencives était liée à un ralentissement significatif de l’évolution de l’athérosclérose. Première cause de mortalité dans les pays développés, c’est une pathologie qui se caractérise par l’apparition de plaques d’athérome (dépôts de cholestérol sur la paroi des artères). L’étude a évalué le lien entre la maladie parodontale et l’athérosclérose sur 420 participants. Après un suivi de 3 ans, les chercheurs ont remarqué qu’une évolution positive de la santé des gencives et une diminution de bactéries liées à la maladie parodontale était accompagnée d’un ralentissement de la progression de l’athérosclérose. L’effet inverse a été observé dans le cas d’une évolution négative des infections parodontales.

Julija Meilunaite, rédactrice

Rédactrice WEB et auteure de livres

Rédactrice WEB et auteure de livres

Pour aller plus loin