Selection of food

Le chiffre du mois

60

Une étude menée par la chercheuse Berna Rahi de l'université de Bordeaux, démontre que des apports suffisants en protéines réduisent de 60 % le risque pour les seniors de se retrouver en état de fragilité.

Pour de nombreux seniors chaque effort mouvement nécessite de fournir un effort important. Ne parlons donc même pas de monter les escaliers pour rentrer à la maison … Cet état appelé « état de fragilité » concerne entre 5 et 10 % des seniors ayant dans les 75 ans et contribue à leur dépendance.

La bonne quantité pour un adulte sédentaire est d'environ 1 g de protéines par kilo et par jour. Le calcul est simple : environ 60 g pour 60 kg, 70 g pour 70 kg par jour … etc. Dans ce calcul, la notion d' « apport quotidien » est importante à retenir car les protéines ne se stockent pas. Notre corps les consomment constamment pour le renouvellement des muscles par exemple.

Or avec l'âge, le corps vieillit et cela concerne également les muscles. Au niveau musculaire, le processus de vieillissement se caractérise notamment par une fonte musculaire : le muscle perd en volume, en masse et donc en force. De fait, il est recommandé aux seniors de consommer des protéines pour lutter contre ce phénomène naturel mais évitable.

L'étude de la chercheuse bordelaise Berna Rahi montre que les seniors ayant un apport protéique suffisant ont réduit de 60 % le risque d'être en état de fragilité. Cette étude n'est pas la première étude scientifique démontrant également l'importance d'un bon apport protéique. En effet, la littérature scientifique est relativement riche sur le sujet.

Concrètement, il est préférable de consommer de petites quantités à la fois mais réparties en plusieurs prises. Côté aliments, les œufs, les viandes, les produits laitiers et le poisson sont des aliments d'origine animale riches en protéines. Pour les végétariens et les vegans, la spiruline, les graines de chia, les lentilles et l'avoine feront de très bonnes sources protéiques.

Enfin, cette alimentation riche en protéines est à couplée avec une activité physique adaptée mais régulière afin de maintenir le processus de renouvellement cellulaire à un bon niveau de fonctionnement et donc lutter contre la fonte musculaire et par extension l'état de fragilité et la dépendance des personnes âgées.

Pour aller plus loin