Femme africaine enceinte

Le chiffre du mois

76 000

76000, c’est le nombre de décès maternels qui pourraient être évités si les pays en voie de développement avaient accès à une contraception moderne.

Selon l’ONG Guttmacher Institute, ces femmes se trouvent principalement en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud. On considère que 43% des grossesses arrivant dans les pays en voie de développement ne sont pas désirées (soit elles arrivent trop tôt, soit elles ne sont pas voulues du tout). Les femmes ayant besoin de moyens de contraception modernes mais n’y ayant pas accès représentent 84% de ces grossesses.

 

Par ailleurs, seules 63% des femmes qui accouchent dans un pays en voie de développement reçoivent le minimum de 4 visites médicales prénatales recommandé. Elles ne sont que 72% à accoucher dans un lieu médical adapté.

 

Parmi les femmes rencontrant des complications médicales pendant leur grossesse ou leur accouchement, seules 35% reçoivent les soins dont elle et leur bébé ont besoin.

 

On estime qu’en 2017, 308 000 sont mortes de causes liées à leur grossesse. La majorité de ces décès pourrait être évitée grâce à un accès complet à certains services vitaux :

  • des moyens de contraception moderne

  • et des soins adaptés pour les femmes enceintes et les nouveaux nés pendant la durée de la grossesse et lors de l’accouchement.

Pour aller plus loin