Le terme « psychosomatique » (du grec psyché : esprit, et soma : corps) renvoie à l’influence du psychisme sur le corps dans l’apparition de symptômes plus ou moins pathologiques.

L’eczéma peut-il être d’origine psychosomatique ? Shutterstock

Boris Hansel, Université Paris Diderot

Alors que pour certains spécialistes toutes les maladies peuvent être considérées comme psychosomatiques et traitées comme telles, pour d’autres, le terme maladie psychosomatique est utilisé pour désigner des maladies imaginaires qui ne peuvent être objectivées par aucun examen. On trouve des arguments pour appuyer chacune de ces visions extrêmes. D’un côté, on ne peut pas nier l’influence du stress sur l’apparition, ou au moins l’évolution et le vécu de nombreuses pathologies. De l’autre, la recherche scientifique a parfois mis en évidence des causes non psychiques à des maladies historiquement considérées comme d’origine purement psychique.

C’est par exemple le cas de l’ulcère gastro-duodénal, longtemps considéré comme secondaire au stress, il constituait la maladie psychosomatique par excellence ! Mais la découverte de l’implication d’une bactérie dénommée Helicobacter pylori chez 90 % des patients concernés a totalement écarté cette hypothèse. L’ulcère digestif est désormais soignée à l’aide d’un traitement médicamenteux incluant la prise d’antibiotiques. Dans l’immense majorité des cas, la maladie est guérie sans nécessité d’aucune prise en charge psychologique. Même si on peut certes imaginer que la contamination ou l’« agressivité » de la bactérie pourrait dépendre de la situation psychique de la personne qui y est exposée…

Au-delà de l’ulcère gastro-duodénal, qu’en est-il des maladies apparemment aggravées par certaines situations psychiques, telles qu’eczéma, maladies auto-immunes, colon irritable ou migraine ? Les maladies psychosomatiques existent-elles ?

PuMS_L’émission santé répond à ces questions dans son dernier numéro en compagnie du professeur Mouly, médecin interniste à l’Assistance publique-hôpitaux de paris, et de Jean‑Benjamin Stora, professeur de psychosomatique.

Après avoir expliqué les principes scientifiques de la psychosomatique, l’émission s’attarde sur le concept de psychosomatique intégrative et présente des situations concrètes jouées par la comédienne Lorène Thaumass et discutées par les intervenants de l’émission.The Conversation

Boris Hansel, Médecin, Maître de conférences des universités-praticien hospitalier, Inserm U1138, Université Paris Diderot

Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.

The Conversation
Logo du média The Conversation

The Conversation France est un média en ligne d'information et d'analyse de l'actualité indépendant, qui publie des articles grand public écrits par les chercheurs et les universitaires ... Lire la suite

The Conversation France est un média en ligne d'information et d'analyse de l'actualité indépendant, qui publie des articles grand public écrits par les chercheurs et les universitaires ... Lire la suite

Pour aller plus loin